Connexion
Samya big forum NRW    Babylon 500*134 Forum NRW    Magnum - VV - HG

Discussion : TANJA (polonaise - blonde)

  1. #


    Inscription
    mars 2019
    Localisation
    Planète love
    Messages
    100

    Par défaut Retour aux bases

    Mercredi 23 octobre : 14h00. Cela faisait déjà près de trois heures que j’étais arrivé au Goldentime. J’avais déjà nié quelques beautés du club, je voulais l’exception, celle qui a l’air d’une perle à mes yeux. Je savourais le porno dans le cinéma, c’était de bons films ce jour-là, c’est en sortant que je vois une femme aux airs MILF habillé d’un haut noir transparent.

    Son regard me contemple de charme et de tendresse. Je lui demande son prénom, elle me répond Tanja. Instantanément, elle comprend que nous avons déjà eu une session ensemble. « Ah tu es polonaise !?!?!? », dis-je.
    « Ah ahhhh AHAHAH YEAH ? ». Je repense directement à notre session passée et lui explique tout en clarifiant que nous allons aller en chambre et que je refusais de partir sans l’avoir visitée J . Elle m’embrasse directement, je reconnais l’expérience ! Peu importe ses 40 ans, c’est une grande dame qui se respecte !

    Je lui explique notre précédent rapport qu’elle m’avoue turluté dans le cinéma pour ensuite finir sur le baldaquin. Tanja m’explique qu’elle n’a pas trop envie de changer et qu’elle aime la clarté. Envouté, j’obéis et j’opte pour le baldaquin.

    On se met mutuellement à genou sur le lit, plaçons le drap, le rideau rouge se referme. On s’embrasse comme des chiens, des tourtereaux séparés par un long voyage d’une longue durée. On rigole, on se fend bien la poire, je lui lèche tout le corps. Je me lève d’un sursaut pour enfourcher le membre dans sa bouche. Je n’aime pas tellement me faire lustrer la verge debout mais avec Tanja, tout est bien ! Je passe aux aveux, je suis archi-fan de la belle.

    Elle se recouche pour que je puisse déguster sa moule, toujours aussi savoureuse. J’en profite pour récolter la mouille de mes doigts mais Tanja me stoppe soudainement. Elle me recouche sans que je puisse me déplacer tout en faisant une pipe des plus délicates, ce que j’aime le plus dans la fellation, sans avoir rien demandé ! Quel talent !
    Nous passons aux hostilités. Nous débutons par le missionnaire. Je parviens à faire alliance entre force et douceur, pour donner de bons coups à Tanja, tout en l’embrassant. Elle s’empare en vitesse d’un essuie pour me frotter le front qui dégouline de partout. Elle se marre en disant que je suis chaud. Je lui rétorque que c’est de sa faute et on se marre. Je m’attache à elle pendant le rapport, ce qui ajoute de la sensualité. Je lui dis « qu’elle est parfaite et que c’est ma femme du Goldentime. La meilleure, the only one, I love you ! ».
    Je veux ensuite la relever pour la prendre debout mais mon dos blessé fait des siennes. Je la recouche pour passer dans la position du transat’. C’est la toute première fois que je fais cette position. Très agréable car le contact visuel es toujours présent, de jolis échanges accompagnés de clins d’œil et de coups de reins, légers.

    Tanja prend le relai et se place en position de l’étoile.Je n’aime pas par le manque de confort au point d’en débander. Tanja revient en cow-girl et se déchaine telle une tornade sur ma queue, associé à un sourire coquin. Je crie : « vas-y, vas-y ouaaiiis ouais ouais». La sauce sort du pot mais Tanja continue encore jusqu’à ce que ma verge revienne à son état normal.

    On range le lit et on continue à s’embrasser. On se remercie mutuellement. Je la recroise à plusieurs reprises dans le club, on s’échange des regards complices. Quelle déesse !

  2. #


    Inscription
    mars 2019
    Localisation
    Planète love
    Messages
    100

    Par défaut Retour aux bases

    Mercredi 23 octobre : 14h00. Cela faisait déjà près de trois heures que j’étais arrivé au Goldentime. J’avais déjà nié quelques beautés du club, je voulais l’exception, celle qui a l’air d’une perle à mes yeux. Je savourais le porno dans le cinéma, c’était de bons films ce jour-là, c’est en sortant que je vois une femme aux airs MILF habillé d’un haut noir transparent.

    Son regard me contemple de charme et de tendresse. Je lui demande son prénom, elle me répond Tanja. Instantanément, elle comprend que nous avons déjà eu une session ensemble. « Ah tu es polonaise !?!?!? », dis-je.
    « Ah ahhhh AHAHAH YEAH ? ». Je repense directement à notre session passée et lui explique tout en clarifiant que nous allons aller en chambre et que je refusais de partir sans l’avoir visitée J . Elle m’embrasse directement, je reconnais l’expérience ! Peu importe ses 40 ans, c’est une grande dame qui se respecte !

    Je lui explique notre précédent rapport qu’elle m’avoue turluté dans le cinéma pour ensuite finir sur le baldaquin. Tanja m’explique qu’elle n’a pas trop envie de changer et qu’elle aime la clarté. Envouté, j’obéis et j’opte pour le baldaquin.

    On se met mutuellement à genou sur le lit, plaçons le drap, le rideau rouge se referme. On s’embrasse comme des chiens, des tourtereaux séparés par un long voyage d’une longue durée. On rigole, on se fend bien la poire, je lui lèche tout le corps. Je me lève d’un sursaut pour enfourcher le membre dans sa bouche. Je n’aime pas tellement me faire lustrer la verge debout mais avec Tanja, tout est bien ! Je passe aux aveux, je suis archi-fan de la belle.

    Elle se recouche pour que je puisse déguster sa moule, toujours aussi savoureuse. J’en profite pour récolter la mouille de mes doigts mais Tanja me stoppe soudainement. Elle me recouche sans que je puisse me déplacer tout en faisant une pipe des plus délicates, ce que j’aime le plus dans la fellation, sans avoir rien demandé ! Quel talent !

    Nous passons aux hostilités. Nous débutons par le missionnaire. Je parviens à faire alliance entre force et douceur, pour donner de bons coups à Tanja, tout en l’embrassant. Elle s’empare en vitesse d’un essuie pour me frotter le front qui dégouline de partout. Elle se marre en disant que je suis chaud. Je lui rétorque que c’est de sa faute et on se marre. Je m’attache à elle pendant le rapport, ce qui ajoute de la sensualité. Je lui dis « qu’elle est parfaite et que c’est ma femme du Goldentime. La meilleure, the only one, I love you ! ».
    Je veux ensuite la relever pour la prendre debout mais mon dos blessé fait des siennes. Je la recouche pour passer dans la position du transat’. C’est la toute première fois que je fais cette position. Très agréable car le contact visuel es toujours présent, de jolis échanges accompagnés de clins d’œil et de coups de reins, légers.

    Tanja prend le relai et se place en position de l’étoile.Je n’aime pas par le manque de confort au point d’en débander. Tanja revient en cow-girl et se déchaine telle une tornade sur ma queue, associé à un sourire coquin. Je crie : « vas-y, vas-y ouaaiiis ouais ouais». La sauce sort du pot mais Tanja continue encore jusqu’à ce que ma verge revienne à son état normal.

    On range le lit et on continue à s’embrasser. On se remercie mutuellement. Je la recroise à plusieurs reprises dans le club, on s’échange des regards complices. Quelle déesse !
    Deleted Post

Connectez-vous pour lire les 45 autres messages sur le sujet


  1. #


    v79 Guest

    TANJA (polonaise - blonde)

    Copie d'un message de Broutte__minou (octobre 2005) :

    Une autre dame que je conseille au GT c'est Tanja, une polonaise. Longtemps je croyais que c'est la meilleure suceuse d'Europe (j'ai pas dit du monde parce que j'ai pas encore l'expérience de la Thailande).

    Mais maintenant depuis que je connais Agata, c'est elle la championne.

    Tanja n'est pas la plus belle du GT, mais en chambre elle est très bonne. Environ 30 ans, 1m65, les cheveux blonds foncés, pas décolorés.
    Elle suce tellement bien que je la prend souvent comme dernière dame de ma visite. Et même alors il faut que je freine pour pas terminer en 10 minutes.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité