Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Conseils et astuces pour éviter les arnaques

  1. #


    Inscription
    avril 2019
    Localisation
    Paris
    Messages
    163

    Par défaut

    Outre l'anglais et un peu l'italien je parle un peu une langue non-européenne, que je ne citerai pas pour ne pas me dévoiler. Je la lis bien mieux que je ne la parle mais je n'ai pas d’hésitation devant les intitulés de commerces et les panneaux du type "piétons prenez le passage souterrain". Pour me balader je porte un sac à dos local au nom d'une équipe de foot ne donnant pas lieu à empoignade de supporters. Si je ne dis pas que je suis un touriste je passe systématiquement pour un résident étranger (vous travaillez pour une compagnie aérienne?) ou un fils de migrant (ou à la rigueur un gendre) revenu au bercail le temps des vacances. Je ne suis jamais embêté et peu démarché: la réponse à l'anglais d'un pseudo-guide en langue locale étant très déstabilisante pour lui je la fais avec un grand sourire complice, idem pour les menues arnaques repoussée d'un : "Bonne plaisanterie" en V.O. . Pas de tourisme sexuel avec les locaux d'une manière générale, juste quelques russes comme partout et je n'y vais pas pour ça.

  2. #


    Inscription
    septembre 2010
    Messages
    2 253

    Par défaut Conseil pour éviter les arnaques au Maroc

    Le Maroc, comme bien d'autres, est un pays bourré d'arnaqueurs et arnaqueuses.

    Concernant Marrakech, les Marocains, eux-mêmes, l'appellent ARNAKECH ! C'est dire.

    En premier, sachez que celui ou celle qui vous aborde est rarement désintéressé économiquement. Ne croyez pas que ce soit pour votre "belle gueule".

    À considérer avec suspicion.

    L'attitude et la tenue vous permettent d'échapper à bien des arnaques ou même attaques.

    Le Maroc est un pays où les rapports de force sont évidents et bien ancrés entre notables, nantis et classe moyenne ou pauvres.

    A vous de savoir, si vous le pouvez, faire de sorte qu'on puisse plutôt vous considérer comme quelqu'un à respecter. C'est votre attitude qui vous permettra de donner ou pas le change. Faites comme si vous habitiez le pays. Ce n'est pas la peine de chercher à jouer au Marocain puant. Plutôt décontracté et sûr de soi.

    Quant à la tenue, la plus classe possible mais sans ostentation. Veste toujours ou presque, chemise de qualité et pantalon itou, le tout impeccablement repassé.

    Autre chose, si on a tenté de vous arnaquer ou si vous êtes victime d'une arnaque, pas d'énervement mais une parole ferme. Vous pouvez hausser la voix, mais celui qui s'énerve est un faible.

Connectez-vous pour lire les 11 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Bogota
    Messages
    1 302

    Conseils et astuces pour éviter les arnaques

    Attention, le commerce du sexe est truffé d’arnaques en tous genres, les principales cibles étant les touristes de passage. Ces arnaques n’existent pas que dans les pays du tiers monde, bien au contraire. A Londres, des rabatteurs essaient de vous faire entrer dans les bars à hôtesses. Celles-ci vous poussent à la consommation, et au moment de partir on vous tend une facture astronomique : oui, vous avez oublié de vérifier les tarifs des boissons avant de commander. Vous avez dépensé des centaines d’Euro sont avoir pu obtenir de relations sexuelles.

    A Paris des rabatteurs vous proposent de rentrer dans les salons de massage. Vous payez le rabatteur, mais dans la cabine la fille demande à nouveau de l’argent. Elle se déshabille, mais demande encore plus pour aller plus loin. Au final, vous aurez dépensé des centaines d’Euro sans avoir pu obtenir de relations sexuelles. Vous ne saviez pas qu’il était légalement impossible qu’un établissement ouvert au public en France puisse proposer des rapports sexuels.

    Même dans les pays où la prostitution est légale, un chauffeur de taxi à Amsterdam vous conduira systématiquement vers des clubs à champagne où vous dépenserez 4 à 10 fois plus que vous n’auriez dépensé pour le même service dans un bordel classique. En effet, le chauffeur touche une commission pour chaque client ramené dans ce genre de clubs.

    En Europe et en Amérique du Nord, le meilleur conseil est de ne compter que sur soi et sur les infos obtenus des forums. Prenez systématiquement une voiture de location et munissez-vous de votre GPS portable. Avant de partir, enregistrer toutes les bonnes adresses comme waypoints dans votre GPS. Le reste est alors un jeu d’enfant.

    Dans les pays du tiers monde, il n’existe pas toujours de noms de rue et de numéro de maison, les adresses des Clubs sont rarement précises, et la zone n’est pas couverte par la cartographie du GPS. Il est alors préférable d’utiliser les services d’un taxi. Ces derniers connaissent tous les endroits, il suffit de leur donner les noms des clubs. En indiquant vous-même les noms des clubs, le chauffeur ne vous emmènera pas dans les arnaques, surtout si vous prenez soin de donner vous-même le pourboire.

    Dans certains pays, le personnel de l’hôtel peut également être de bon conseil, mais c’est plus aléatoire. En effet, à l’inverse dans d’autres pays, ils peuvent même vous interdire l’accès à la chambre d’une fille venant de l’extérieur. En général, la fille connaît les hôtels susceptibles de créer des problèmes, et doit pouvoir vous trouver une autre solution.

    Enfin quelques conseils d’ordre plus général pour éviter les arnaques pendant un voyage à l’étranger. Il y a un site très bien fait du Ministère des Affaires étrangères:
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/con...voyageurs_909/. Il tend à surestimer les risques, mais il est très bien documenté et mis à jour.

    La tenue vestimentaire et le comportement sont d’une importance primordiale, croyez-en mon expérience de globe-trotteur. Il faut se fondre dans la masse et même si votre couleur de peau ne le permet pas, passez au moins pour un étranger habitant le pays depuis longtemps.

    Les couleurs vives (style chemises hawaïennes) et les short sont à proscrire absolument. Dans tous les pays du tiers monde, le short rappelle les temps anciens des colonies. La gendarmerie Française dans les DOM TOM a mis 50 ans à le comprendre, mais c’est résigné récemment à imposer le pantalon malgré la chaleur qui y règne. De même, beaucoup de touristes pensent bien faire en s’habillant simplement en T-shirt et respecter la pauvreté du pays visité. C’est une grossière erreur, c’est considéré au contraire comme un manque de respect pour le pays visité et ses habitants! Mon conseil est donc de s’habiller correctement sans plus (pantalon, polo ou chemise) et dans des couleurs neutres. Petite astuce: promenez-vous avec le journal local, même si vous ne savez pas le lire! Je m'amuse toujours quand les gens du pays me demandent un renseignement dans la rue et il n'est pas rare que dans un lieu ouvert au public (je ne parle pas d'un bordel!) les gens m'abordent pour me soumettre un problème, persuadés que je suis un des responsables de l'établissement.

    Autre conseil très important est de voyager léger et de ne jamais porter un sac dehors. Le pire pour se repérer est le sac banane. Laissez tout dans la chambre d’hôtel, au mieux dans un coffre-fort, au pire fermé à clef dans la valise. N’emportez avec vous qu'une copie de votre passeport et de l’argent liquide, éventuellement la carte bleue. Gardez les petites coupures dans une poche séparée du reste afin de ne pouvoir donner facilement un pourboire ou payer une petite dépense. Si nécessaire, cachez les grosses coupures dans une ceinture munie de fermeture éclair intérieure et le passeport dans une pochette intérieure du pantalon. Si vous tenez absolument à immortaliser vos souvenirs, optez pour l’appareil photo ou même le caméscope qui se glisse dans la poche, l’électronique a fait des merveilles. Personnellement je n’ai que le téléphone portable sur moi qui fait office de PDA pour stocker des infos ou noter des choses, prendre des clichés, avec utilitaires comme convertisseur de devises ou traducteur…J’envisage pour mon prochain achat le téléphone portable intégrant le GPS, PDA, WIFI, Appareil photo, radio FM, appareil photo, lecteur Mpeg...rien que ça. Il en existe plusieurs comme le X500 ou le M700 de Eten Glofiish, le P535 de Asus ou le P3300 de HTC. Pour l’instant le GPS ne me sert surtout que dans les pays offrant la cartographie adéquate avec recherche d’adresse et calcul d’itinéraire (Amérique du Nord, Europe, Australie, Afrique du Sud…).

    Le comportement est également très important. Agissez toujours comme si vous habitez le pays visité. Evitez de marcher en regardant partout autour de vous, de tourner en rond comme si vous cherchez votre chemin. Restez toujours calme, sûr de vous, un petit sourire au coin. Evitez le sourire crispé, les grands gestes et le haussement de ton pour compenser le problème de communication lié à la différence culturelle ou linguistique. N’oubliez jamais de dire bonjour en abordant quelqu’un ou en rentrant dans un lieu même public. Essayez de vous renseigner également sur les quelques spécificités locales en terme de savoir vivre.

    Pour demander la route, arrêter vous chez un marchant ambulant, achetez lui des clopes, entamez la discussion sur autre chose avant de demander le renseignement. Lorsque vous prenez le taxi, asseyez vous devant, faîtes la causette et faites le parler. Les chauffeurs de taxi sont une source d’information impressionnante !

    En général, l’Anglais permet de se faire comprendre à peu près partout. L’espagnol et dans une moindre mesure le Français ou l’Allemand suivant les régions du monde peuvent également être d’une grande utilité. N’ayez pas peur de faire des fautes, l’important est de savoir communiquer. Il faut savoir que le Français est une des rares langues ayant une Académie fixant les règles d’orthographe, de vocabulaire ou de conjugaison. Ce n’est pas vrai pour les autres langues, chaque pays peut le parler différent, voir même chaque région dans un même pays. L’exemple de l’Espagnol appelé souvent le Castillan est édifiant et permet de relativiser les fautes que l’on peut faire en parlant une langue étrangère. Certains pays ne laissent pas le choix, il faut bien essayer de se mettre à la langue du pays pour se faire comprendre. En fait, avec une centaine de mots que l’on peut apprendre en quelques jours et des verbes non conjugués on arrive déjà à communiquer, aussi lancer vous !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité