Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Paris-RP : démantèlement d'un réseau de prostitution de luxe

  1. #


    Inscription
    septembre 2008
    Messages
    1 014

    Par défaut

    6000 euros/mois me semble ridicule par rapport à son activité de proxénétisme aggravé, si celle-ci est prouvée...

  2. #


    Inscription
    février 2008
    Messages
    5

    Paris-RP : démantèlement d'un réseau de prostitution de luxe

    EXCLUSIF. Un réseau de prostitution de luxe démantelé
    Stéphane Sellami | 16.01.2009, 18h46 | Mise à jour : 18h57

    Les enquêteurs de la 2ème division de police judiciaire de Paris viennent d'interpeller une femme soupçonnée d'être à la tête d'un vaste réseau de prostitution. Arrêtée mercredi à son domicile de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), la principale commanditaire, âgée de 39 ans, est suspectée d'avoir forcé à se prostituer des jeunes femmes, mises à la disposition de riches hommes d'affaires originaires du Moyen-Orient.
    Elle a été écrouée vendredi.

    "Jusqu'à 10.000 euros la nuit"

    «Une quarantaine de jeunes filles, âgées entre 20 ans et 33 ans, étaient sous la coupe de l'organisatrice de ce réseau, confie une source proche de l'affaire. Certaines ont été recrutées par le bouche à oreille. Elles devaient reverser 30 % de leurs gains à leur souteneur. Les tarifs pratiqués étaient compris entre 300 € et 2 000 €. Une nuit entière passée avec une des jeunes filles de ce réseau pouvait être tarifée jusqu'à 10 000 €.»

    "Hôtels de luxe du VIIIe arrondissement"


    Plusieurs jeunes femmes ont expliqué avoir été menacées et victimes de violences exercées par leur proxénète. «Certaines prostituées ont été envoyées en Allemagne et en Suisse pour faire commerce de leur charme, ajoute la même source. La proxénète présumée indiquait notamment les tenues à porter à ses filles et n'hésitait pas à rabattre des clients potentiels. Elle allait chercher des hommes d'affaires dans les cabarets orientaux ou les hôtels de luxe du VIIIe arrondissement parisien.»

    Placée en garde à vue, la suspecte a minimisé son implication. «Elle a expliqué se livrer elle-même à la prostitution, relate un proche du dossier. Elle a juste reconnu avoir rendu service en proposant des jeunes femmes à ses clients. Ses revenus mensuels ont été estimés à 6000 €.» La jeune femme a été présentée, jeudi, à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen pour «proxénétisme aggravé».
    source : http://www.leparisien.fr/faits-diver...009-376259.php

Connectez-vous pour lire les 2 autres messages sur le sujet


Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité