Connexion
Youppie webcam confinement    Votre pub ici    

Discussion : Belleville : JIE (coréenne quadragénaire - longs cheveux noirs raides)

  1. #


    Inscription
    juillet 2013
    Messages
    5
    rencontrer jie mardi minuit bd de la villette mignonne a croquer ne paraissant pas son age dure en affaire mais le termine si euros en plus je n ai pas le choix car bande longtemps mais aussi tres long a venir fellation correcte plusieurs positions mais surtout super bandante en levrette et on peut discuter avec elle car maitrise bien le Français compte faire une nuit complete avec elle appartement plus que correct j ai hate de revoir sa frimousse

  2. #


    Inscription
    avril 2009
    Messages
    584

    Par défaut Jie

    Je fréquente beaucoup Belleville en ce moment.
    Mardi soir, ma favorite n'était pas là et je tombe sur la fameuse Jie, avec qui j'étais d'ailleurs déjà monté il y a quelques mois.
    Bien sûr elle me reconnait et on y va.
    L'apart est bien celui décrit par Whynot avec le piano dans l'entrée.
    Donc le luxe par rapport à certains bouges du coin.Elle est très marrante, rigole tout le temps mais est inplacable en affaires. Comme je mets un peu de temps à venir elle me rappelle que 40€ c'est 10 minutes, 50€ c'est 20 minutes et que la demie heure peut faire 100€. Par contre avec une copine, c'est 80€ la 1/2 heure.
    Bref, tout ça démoralise mon ouvrier et on finit sans que je finisse, mais toujours en rigolant : je l'appelle ma GIGI elle m'appelle mon Droldodo.
    Elle m'a dit qu'elle avait un père chinois et une mère coréenne.
    Bref trop dure en affaires et pas assez tendre : je vous la laisse volontiers, d'autant que ma favorite est beaucoup mieux et qu'aujourd"hui elle est là ...
    Elle au moins, elle assure pour 40 roros ...

Connectez-vous pour lire les 10 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    3 251

    Belleville : JIE (coréenne quadragénaire - longs cheveux noirs raides)

    Cet après midi bien maussade malgré la neige me pousse à une petite excursion dans les rue parisiennes. Je sais qu'il n'y a que peu de chance de trouver quelque choses mais en attendant une prochaine virée en Belgique, Hollande ou Allemagne je ne vais tout de même pas rester les bras croisés sans rien tenter.

    Donc je me propulse vers la porte Dauphine.
    Le BMC tant décrit ici et encore récemment par notre ami Letimide, est vide. Je laisse tomber.
    Je range ma voiture et remonte à pied la contre-allée de l'avenue Foch où plusieurs véhicules s'y trouvent quotidiennement en stationnement illégal, warning en marche. Je m'adresse à l'une puis à l'autre des conductrices puis je redescends par l'autre contre allée en direction de la porte Dauphine.
    Le bilan est bien maigre mais pas les dames : rien en dessous de 70 kg et rien en dessous de 45-50 ans. Bref pour le amateurs dont je ne suis toujours pas. Avec l'âge peut être changerai je d'avis.
    En tout cas c'est 80 eur chez elles toutes prestations sous latex, prix non négociable (apparemment). Elles vous emmènent chez elle et vous ramènent ave. Foch.

    Je me décide donc à aller jusqu'à Belleville. Je sors néanmoins du périph pour un passage qui ne restera pas dans mes annales de punter : je rends visite aux BMC autrefois stationnés rue de Bessière. Et maintenant dans le blvd de Douaumont, le long du périph intérieur entre Porte d'Asnières et Porte Clichy.
    20 eur la fell, 30 eur l'amour pour les 2 je ne sais pas.
    C'est affreux . Quand on pense que certains se sont battus pour la retraite à 60 ans. En une minute je plie bagage et repars.

    J'arrive à Belleville où toutes nos chères marcheuses sont concentrées sur le tout petit espace entre le café Jean Bart, qui vient de rouvrir ses portes, et le Quick mais sur le trottoir d'en face (côté distributeur de billets et chiottes Decaux). Ce n'est semble t il que la nuit que ces dames se promènent sur l'esplanade centrale du Blvd de Belleville.

    Je repère aussitôt une fille plus jeune que les autres et que je ne reconnais pas. Elle a une trentaine d'année, porte un anorak bleu pas discret, un pantalon genre fuseau et des bottes à talons hauts. Je fais tout de même 2 ou 3 fois le tour - on ne sait jamais – puis je l'aborde des yeux. C'est très efficace car la voilà qui s'approche tout sourire. Un bon point pour elle qui m'annonce avec un air coquin que pour 60 on va chez elle. Je suis surpris car d'habitude les notions de français de ces dames se limite la plus souvent à "moi travail, toi maison ? Moi maison 60, moi maison d'accord ?"

    Celle ci me dit "60 trop cher ? Tu veux à combien ?" J'essaie bien 40 mais elle me dit "non" et rajoute aussitôt "mais 50 d'accord". Elle me prend le bras et nous voilà descendant la rue du faubourg du temple sous le regard goguenard ou jaloux des passants. Il faut avouer qu'en plein jour au bras d'une fille qui pourrait être la mienne, en anorak bleu éclatant et avec les bottes qui frappent le sol comme à un relevé de la garde royale à Buckingham, il ne faut pas être timide.
    Bref elle me dit "c'est à 5 mn d'ici" et comme je lui demande pourquoi elle parle si bien le français elle me dit qu'elle est en France depuis 3 ans et a travaillé dans un atelier de couture. Autrement dit comme esclave pour d'autres chinois.
    Nous tournons à droite dans la rue St Maur. Nous tournons à gauche dans l'avenue Claude Vellefaux et nous entrons dans un immeuble au numéro ... disons entre 12 et 20 en face de l'hôpital St Louis.
    Je suis étonné par la qualité de l'immeuble et le hall très propre. La fille sort une clé spéciale qui ouvre une porte donnant sur l'ascenseur. Elle me fait signe de ne pas faire de bruit, elle même marchant sur la pointe des pieds, et nous grimpons jusqu'au 1er.
    Nous entrons silencieusement dans un 2-3 pièces vide, silencieux, impeccable avec même un piano dans l'entrée !
    Elle me conduit dans sa chambre.
    Là j'apprends qu'elle habite cette de l'appartement depuis 3 ans et que le proprio travaille jusqu'à 21 hrs. Donc à mon avis le soir elle ne travaille pas.
    Elle s'appelle JIE et me l'écrit sur un bout papier pour etre sur que je comprenne. Elle a 36 ans, est Coréenne (et non chinoise) avec un enfant resté au pays.

    Je lui paie ses 50 euro et là elle se pend à mon cou me mime qu'elle saura m'embrasser sur la bouche si je lui fais un "cadeau". Je lui rétorque avec un sourire que mon cadeau c'est 50 euro et j'enlève mon parka.
    Elle se déshabille à son tour ce qui prend du temps car elle n'a pas moins de 4 épaisseurs plus le soutif, plus un collant sous le pantalon. C'est donc moi qui déjà nu la déshabille et cela l'amuse. En tout cas elle se laisse faire.

    JIE a un joli petit corps sans gras ni bourrelets ni vergetures, des petits seins de coréenne c'est à dire format A ou A- si cela existe, mais c'est assez mignon et comme elle sourit tout le temps sa nudité paraît plus plaisante encore.
    Une fois la protection d'usage mise en place -à la bouche s'il vous plait- puis après l'avoir enduit de lubrifiant elle se laisse tomber sur le dos, remonte et replie ses jambes bien haut comme une jolie petite grenouille offrant à ma vue un sexe ma foi fort charmant avec un velour noir fourni mais sans excès.
    Je la prend de cette façon. Elle nous regarde dans le miroir de son armoire et rit quand 'en fais autant (dans le miroir. Vous suivez toujours ?).
    Puis après un bon moment je lui demande se retourner ce qu'elle fait en mettant sa frimousse dans l'oreiller. Superbe levrette avec passage de pouce dans sa rondelle étoilée.
    Par la suite j'ai pu profiter de la petite salle de bains. Décidément rien à voir avec les dortoirs à chinois/chinoises, partagés par plusieurs "marcheuses", ces lieux que nous avons connu il n'y a pas si longtemps et qui nous ont tant fait rire Letimide et moi.

    En conclusion j'ai passé un très bon moment pour un prix raisonnable avec une jeune femme gentille et douce parlant pas mal le français.
    Le défaut c'est que c'est un peu loin du Quick et attention vu que le proprio de l'appartement revient chez lui vers 20-21 hrs il est probable que la donzelle n'exerce plus ses talents dès la nuit tombée.

    A+

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité