Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Vols et insécurité rue d'Aerschot

  1. #


    Inscription
    juillet 2009
    Messages
    427

    Par défaut

    https://www.bruzz.be/veiligheid/vier...eek-2023-07-28

    Des voleurs arrêtés dans la Rue d'Aerschot

    Traduction de l'article :

    Quatre suspects de vol avec violence pris en flagrant délit à Schaerbeek

    Dans une rue latérale de l'Aarschotstraat (photo), la police a pris les auteurs en flagrant délit.
    Le 20 juillet, la police locale de Bruxelles Nord a pris quatre personnes en flagrant délit alors qu'elles commettaient un vol avec violence. L'un d'eux a été remis au parquet puis relâché, les trois autres ont été relâchés après avoir été interrogés par la police. Le parquet de Bruxelles l'a signalé vendredi.

    A LIRE AUSSI Le quartier des Casques à Schaerbeek secoué par des explosions de véhicules en feu
    C'est une patrouille civile de Bijstands Team d'Appui de la police de Bruxelles Nord qui a remarqué deux personnes suspectes alors qu'elles patrouillaient dans la rue Aarschotstraat. Les inspecteurs ont déterminé que les deux hommes avaient tenté à plusieurs reprises de fouiller les poches d'un troisième individu et ont décidé de suivre le groupe.

    Lorsqu'ils sont arrivés à Kwatrechtstraat, deux autres individus ont rejoint les deux suspects. Les quatre hommes ont encerclé leur victime, fouillé ses poches, demandé de l'argent et volé son téléphone portable et son portefeuille. A ce moment, les membres de la BTA sont intervenus et ont arrêté les quatre suspects, avec l'appui de deux autres équipes arrivées sur les lieux en renfort.

    La victime a été placée en garde à vue par la police et ses affaires volées ont été restituées. L'un des quatre suspects a été mis à la disposition du parquet de Bruxelles et relâché après interrogatoire. Les trois autres ont été relâchés après interrogatoire par la police.

  2. #


    Inscription
    février 2019
    Messages
    6

    Par défaut

    Je suis un visiteur occasionnel de la RDA depuis quelques années, de jour comme de nuit et n'avais jamais rencontré de problème particulier jusque là. Malheureusement j'ai eu une mauvaise expérience il y a quelques jours.

    Un dimanche matin vers 9h30, je me fais accoster par un gars bizarre qui me serre la main mais ne la lâche pas. Son acolyte intervient et dit à son ami de me lâcher tout en me demandant si j'ai pas 5 euros pour lui. Je continue mon chemin tant bien que mal avant de me faire accoster par un autre type et son suiveur quelques mètres plus loin.

    Le gars marche à côté de moi tout en discutant et sans m'en rendre compte, on se retrouve au milieu de la rue, dans le petit renfoncement juste avant les travaux rendant la rue plus étroite. Me rendant compte de la situation, il m'ordonne agressivement de vider mes poches.

    J'ai réagi à l'instinct et lui ai filé un billet de 20€ avant de m'enfuir en courant. Me voilà en train de courir sur le trottoir devant les vitrines avec le gars qui me poursuit sur une centaine de mètres. J'ai finalement esquivé ce type de justesse avant de me réfugier plein d'adrénaline chez une fille qui m'a ouvert la porte.

    J'ai repris le chemin de la gare une dizaine de minutes plus tard, non sans crainte de les recroiser. Cela fait bizarre d'expérimenter un racket, mais heureusement sans violence, mais c'est marquant malgré tout. Je ne sais pas si je m'aventurerai encore dans cette rue à l'avenir.

Connectez-vous pour lire les 982 autres messages sur le sujet


  1. #


    v79 Guest

    Vols et insécurité rue d'Aerschot

    C'est un effet pervers de l'attitude prohibitionniste de l'Etat français : les français vont en Belgique et, le samedi soir, effectivement, des bandes de jeunes avec certains éléments indésirables se forment. J'avais remarqué le phénomène dans le quartier rouge de Gand ce printemps. Avec les facilités de communications, la France exporte son phénomène de bandes aux pays limitrophes, Belgique ou Espagne.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité