Connexion
Youppie webcam confinement    Votre pub ici    

Discussion : Rio de Janeiro : les récits de vos aventures

  1. #


    Inscription
    juin 2023
    Messages
    3

    Par défaut Passage au BELPRAZER

    Matinée détente hier arrivée à 10 hs à l’immeuble au 185 av Rio Branco on descend à pied 1 étage en colimaçon puis on monte au 20 eme en ascenseur et on fait le dernier étage par les escaliers arrivée au 2114 pas de pub très discret on sonne porte électrique s’ouvre !
    la patronne me dit d’attendre 2 miss viennent se présenter assez jolies beaux sourires et un peu pulpeuses ! Je prends Sarah tarif syndical 180 Real soit 33€ ou 4000 xpf environ ! Petite chambre propre avec douche impeccable! Clim et musique avec radio locale y a de l’ambiance et du rythme ! Elle veut attaquer direct une bagarreuse 😂😂😂 je lui demande un petit massage avant et s’exécute mais n’est pas douée du tout je préfère nos petites thaï 😜😜 pas grave je suis pas venu pour cela ! Commence le match là c’est pas la même très caliente une belle furie qui te pompe en te regardant avec des yeux de louve ! Je m’occupe d’elle aussi et elle mouille bien en faisant un boucan d’enfer 😍😍😍 4/5 positions ensuite je finis sur les nichons 🤓🤓🤓 ! Bref une bonne heure tout compris pour un tarif plutôt sympa je vais revenir c’est certain en tester une autre! En sortant et descendant l’escalier du 21 eme j’avais les guiboles qui flageolaient 🥵🥵🥵 35 ans d’écart cela se facture cash 🤪🤪🤪 ! Beau pays avec les nanas sympas et des dirigeants qui ont tout compris pour le bien être des touristes et des locaux à méditer 🤗🤗🤗

  2. #


    Inscription
    mars 2009
    Messages
    234

    Par défaut Termas Rio: Uma noite no "Quatro por quatro"

    De retour de mon 4eme voyage au Brésil, je voulais faire partager avec les Youppinautes mon meilleur coup du voyage, et pourtant il y en a eu beaucoup et des biens bonnes.
    Un soir, je décide de me rendre une nouvelles fois au Terma 4*4, haut lieu de débauche de la nuit Carioca, dans le Centro.
    L'endroit est en faites une boîte, on peut se vêtir en "ours blanc", c'est à dire peignoir, ou y allez en civil.
    Il y a une salle principale à l'étage ou tout se passe, c'est un peu déstabilisant quand on rentre car l'endroit n'est pas si grand finalement, on se retrouve vite compressé au bar parmis d'autres "oursons".
    Il y a une piste de danse avec des fauteuils tout autour, c'est là que toutes les Garotas gravitent en tenue très explicites, le plus souvent en simple string, quel spectacle.
    Il ne faut pas y aller trop tard, au début j'y allais vers minuit, mais beaucoup de filles sont déjà parties à cette heure, le mieux est le début de soirée.

    Ce soir là, je me plante dans un coin avec ma Caipi, et j'aperçois une bombe, une jeune grande blonde. Je commence à papoter avec elle, son prénom est Safira, elle est magnifique.
    Mais je ne sais pas ce qu'il me prend, je ne l'embarque pas en chambre ce soir là, surement du faites que j'ai voyagé en bus toute la journée de Sampa, là ou il y a eu de sérieuses parties de jambes en l'air bien évidemment.

    Je reviens donc le lendemain plus en forme, bien décidé à "déboiter" cette Safira. j'arrive au "Quatro", c'est blindé, j'aperçois vite la grande blonde, mon sang ne fait qu'un tour, mais elle semble occupée avec toute une bande de filles, attablées au champagne, payé par 2 Brésiliens fortunés.
    Safira m'explique qu'elle doit faire un tour de danse avant de monter "Gozar" avec moi en chambre, mais aussi que les 2 Brésiliens ne la lâchent pas, étant donné qu'elle est largement rincée en champagne.
    Je décide de patienter, cette Safira est trop bonne, je la veux.
    Mais la soirée commence à trainer en longueur, et la grande blonde ne décolle pas de sa troupe.
    Je commence à déchanter, je retourne me prendre une bière au bar, et retourne sur la piste, histoire d'envisager un plan B.

    Soudain une apparition, une garota se pointe juste à mes côtés, elle doit juste débarquer car je ne l'ai pas vu de la soirée.
    Une garota typique comme je les préfère au Brésil, brune, teint mate, gros bunda et grosse pêches siliconées.
    Formalité de présentation, et on monte vite en chambre.
    Olivia est vraiment très sympa, elle est cool et me met tout de suite à l'aise.
    En chambre, le début est normal, une bonne baise, elle est pro, tout va bien.
    Ayant pris 1h en chambre avec elle, je m'attarde à discuter avec elle avant le 2eme round, et finalement une complicité s'installe entre nous , au lieu de la "déboiter" à nouveau.
    On commence à plaisanter, à se caresser, mais malheureusement le temps en chambre est écoulé.
    Là dessus, Olivia me propose de rajouter 1/2h en plus, je dis bingo, elle appelle la réception pour prévenir......Tudo bem.
    Et c'est là que commence les choses sérieuse, Olivia me grimpe dessus, et ne vas pas me lâcher pendant 1/2h jusqu'à son orgasme ( non simulé, je m'y connais .
    Un pur moment de bonheur que je n'oublierai jamais, une brune incendiaire qui m'a littéralement baisée jusqu'à qu'elle jouisse, ça c'est les Brésiliennes.
    J'ai bien évidemment choper son WhatsApp pour que l'on se voit hors club, tellement notre alchimie a été bonne.
    Pour info, je suis allez au "Monte Carlo" sur Copa, pas du tout la même ambiance, filles moins bonnes qu'au "Quatro" et ambiance nul.

    Entrée 4*4: 60R, chambre + garota: 460 R/h , on paie à la sortie comme toutes les Boates au Brésil

Connectez-vous pour lire les 596 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Bogota
    Messages
    1 305

    Par défaut Rio de Janeiro : les récits de vos aventures

    J’essaie de dormir un peu le matin, car j’avais commence bien fort mon premier jour à Rio. A midi, je me promène sur Coapacabana. C’est l’hiver et trop froid pour aller à la plage. Je jette un coup d’œil sur la plage devant O=thon Palace Hotel et Copacabana Palace, surnommé hookers beach , mais il n’y a personne.

    Il est encore tôt pour les Termes, je décide d’aller jeter un coup d’œil à Villa Mimosa.
    C’est la rue Saint Denis de Rio, le quartier Rouge pour les Brésiliens des couches populaires. Je prends un taxi, c’est à côté du stade mythique Maracana, mais tout le monde connaît. Le chauffeur s’amuse à m’y amener et m’explique tout sur Villa Mimosa. Les prix n’y sont que de 25 à 30R. En arrivant, je lui propose de prendre une bière à un des bars. C’est en fait une rue et U avec des bars de tous les côtés. Les bars sont déjà ouverts, mais c’est encore calme en journée. Il m’explique que le soir c’est bondé. Il y a déjà certaines à la tâche. Je n’en avais jamais vu d’aussi moches ! Je me souviens d’une image utilisée sur ISG pour décrire la scène, le fameux bar dans Star Wars. Je sors l’image au chauffeur, mais il ne comprend pas, pensant à un malentendu linguistique. Puis soudain il comprend et éclate de rire en me montrant autour de nous les monstres de Star Wars : une énorme grosse, une grande moche, une vieille sorcière, une petite naine…Les visiteurs c’est pas mieux d’ailleurs. On retourne sur Copacabana, car franchement c’est vraiment une visite par l’intérêt culturel.

    Il est encore trop tôt pour les Termes, je décide de visiter un bar à proximité.
    Club 22 Rua Siquiera Capos 22 a une entrée discrète, c’est à l’étage. Je paie 20R incluant les trois boissons. C’est un bar typique d’Amérique du Sud, bien décrépi, la musique à fond. Il n’y a pas encore grand monde, quelques filles en minijupe ou bikini jouent au billard. Elle ne me harcèlent pas, au contraire et m’invitent à jouer avec elle. J’aime bien ces ambiances détendues dans les bordels. Je n’ai pas essayé mais je crois que les tarifs sont de 80R dans des chambres sur site. Je passe un bon moment avec les filles le temps d’attendre l’heure d’ouverture du Terma au coin de la rue.

    Terma Monte Carlo Rua Hilario de Gouveia 19 www.termasmontecarlo.com.br. L’entrée est de 60R, le tarif est de 60r pour la chambre et 140R pour la fille. C’est ouvert tous les jours de 15H00 à 2h00, fermant à 0H00 le Samedi et Dimanche. L’entrée est discrète, juste à côté d’un grand hôtel. J’entre et je tombe nez à nez avec une fille Européenne d’une beauté déstabilisante. Elle me regarde de ses magnifiques yeux bleus, et pendant un moment je crois m’être trompé d’entrée. Mais non, elle m’accueille et commence à me donner des explications avant de se rendre copte que je parle Français. Et oui, la surprise est encore plus grande quand elle me parle avec un Français sans accent. Mais que peut bien faire une Française aussi jolie dans un bordel Brésilien ? Elle sourit, s’amuse de mon étonnement et m’explique qu’elle est Franco-Brésilienne. On discute pendant un moment et j’en oublie complètement pourquoi j’étais venu. Je n’avais plus aucune envie d’aller au bordel, je ne voie plus que ses yeux. Quel dommage, je rencontre la femme de ma vie et elle sait dès le début que je ne suis qu’un minable punter. Je ne pouvais que me résigner à entrer.

    Les installations dans les Termes de Copacabana sont toujours impeccables. Je rentre dans la salle de rencontre principale, il y a une douzaine de files en bikini dans autre client. Elles me font toutes de l’œil, je me sens un peu dans la ligne de mire, et j’essaie de m’échapper en allant prendre un verre pour pouvoir observer plus tranquillement la scène. J’aperçois une petite qui me fait penser à une de mes partenaires dans mes cours de salsa. Je m’approche et effectivement elle a le même sourire. Keira est une jeune fille brune, elle semble très sympa, en tout cas je me sens très à l’aise avec elle, comme si je la connaît depuis longtemps. Dans la chambre elle est très sexy et fait beaucoup d’efforts. Pourtant, le véritable déclic n’a lieu qu’après le sexe. On parle de danse et elle est effectivement passionnée de danse. On commence à comparer les différents styles, nus debout sur le lit, oubliant ou nous sommes et pourquoi nous sommes là. Je lui explique les rythmes Caribéens et elle me montre les différents pas de danse Brésiliens, un vrai échange culturel. Elle est vraiment sympa, dommage que le déclic n’a eu lieu qu’après. L’heure a tourné et nous devons partir, mais elle me supplie de l’attendre après la douche. Kje prends ma douche également et retourne à la discothèque. Elle demande de la salsa au DJ, mais il n’en a pas. Elle demande alors des rythmes Brésiliens. Forro, Samba, Funkee, Lambada, elle me montre les différents pas. Les autres filles se moquent d’elle pour essayer d’apprendre à danser un gringo, mais elle n’en a cure. Très bite j’arrive à adapter mes pas de salsa aux pas Brésiliens et nous commençons à danser de manière synchronisée. Les autres filles sont un peu surprises de nous voir si bien ensemble. Keira ne veut plus me lâcher, mais je suis en mission pour youppie, aussi je préfère m’éclipser.

    Je croise à nouveau la Française à l’accueil. Je suis un peu embarrassé lorsqu’elle me demande comment ça a été et préfère changer de sujet. Elle semble prendre plaisir de discuter en Français et on reste un moment ensemble. Un jeune Américain rentre, visiblement mal à l’aise. On a du mal à ne pas rire, surtout lorsqu’il demande s’il peut choisir les filles. On éclate de rire une fois qu’il est parti. Elle s’arrête de rire, me regarde droit dans les yeux et me lance : « J’espère que tu vas repasser ». Je suis paralysé, ne sachant si c’est l’employée ou la fille qui s’exprime. Je m’enfuis vers le meilleur Terma de Rio.

    Centaurus, Rua Canning 44 www.centaurusnet.com.br.C’est entre Copacabana et Ipanema, ouvert tous les jours de 16H00 à 0H00. L’entrée est de 330R y compris la chambre et une fille pendant 40min. C’est le seul Terme ou on paie avant, ce qui lui vaut beaucoup de détracteurs. Mais non, c’est quand même difficile de ne pas trouver ici une fille. Malheureusement c’est également ici le sul Terma ou j’ai eu des problèmes pour payer avec la carte de crédit. Par contre mis à part leur politique de paiement, c’est quand même le club le plus luxieux avec le plus de jolies filles. Je n’en ferai pas mon club habituel, mais il faut l’avoir vu une fois dans sa vie. La quantité de filles de 4x4 avec la qualité de L’Uomo, qui dit mieux ? Plus de 60 filles en bikini, toutes aussi ravissantes les unes que les autres. La discothèque est remplie, c’est un mélange de touristes et de Brésiliens aisés. C’ets ici que Ronaldo et Maradonna viennent s’amuser quand ils ont à Rio. Il y a également une zone de relaxation plus calme avec douches, sauna et des chaises longues pour regarder la télé ou lire des magazines. J’ai vraiment du mal à faire mon chois ici, elles viennent de tous les côtés. Dès que l’on en regarde une de trop près, elle a tendance à venir aussitôt. Je finis par rencontrer Claudia une très belle brune. Elle est super, s’occupe de moi, m’apporte à boire, me commande à manger et me nourrit en m’amenant chaque bouchée dans la bouche. Pourquoi il faut venir jusqu’ici pour rencontrer des filles aussi dévouées ? Je veux prendre une chambre VIP à 60min avec elle, mais il faut à nouveau payer avant d’y aller, c’est agaçant. J’opte donc pour la chambre classique à 40min. Claudia se prépare pendant que je prends une douche. Elle réapparaît comme dans un compte de fées avec une robe de nuit rose. J’ouvre le paquet cadeau dans la chambre et je découvre un corps fabuleux répondant à toutes les stimulations. Je n’arrive pas çà m’y faire, elles prennent autant leur pied que moi, c’est ça Rio ! Je quitte Centaurus pour le dernier Terma à visiter à Copacabana.

    Termas Solarium Rua JJ Seabra 21, www.solarium.com.br près de Jardim Botanica, de l’autre côté du lac. C’est le même proprio que Monte Carlo et donc les mêmes horaire et mêmes tarifs, 60R entrée, 60R pour la chambre et 140R pour la fille. Ouvert de 15H00 à 2H00 tous les jours , fermant à 0H00 le Samedi et Dimanche. Les installations sont équivalentes à Monte Carlos, mais j’ai surtout aimé l’ambiance ici, peut-être parce qu’il était plus tard. Il y a 20 à 30 filles ici en bikini, toutes joies. Je rencontre Laetitia, qui sort du lot. En effet, elle est blonde aux yeux bleus et une peau très blanche avec des tâches de rousseur. Son visage fait Allemand, pourtant elle parle et se comporte comme une Brésilienne, très surprenant. Elle me confirme effectivement que ces grands-parents sont Allemands, mais elle a toujours vécu au Brésil. Au lit elle est vraiment marrante et on s’entend à merveille. Malheureusement, avec son apparence, elle semble très populaire et elle est déjà accostée par un autre client dès que nous sortons. Elle me lance un regard désolé et m’envoie sa copine pour me tenir compagnie. Sa copine est Cubaine, son physique ne m’attire pas, mais c’est sympa de parler enfin en Espagnol et j’adore les Cubaines. On discute un bon moment et elle me propose même de venir avec elle à la fête hebdomadaire qu’organisent les Cubains de Rio pour se rencontrer. Malheureusement je n’y serai déjà plus. Je finis par la laisser et m’asseoir ailleurs, mais je suis immédiatement rejoins par une petite très câline. Elle vient se blôtir contre moi, et je suis embarrassé. Je préfère donc lui expliquer que je viens tout juste de chambre et qu’il est maintenant trop tard pour un nouveau round. Elle me dit qu’elle s’en fout, elle cherche juste à discuter, car pour elle également c’est trop tard pour trouver un client. Je lui propose à manger ensemble et effectivement elle a faim. On commande des frites et j’ai subitement plusieurs autres filles autour de moi qui s’invitent. C’est sympa, pour me remercier, elles me font des câlins. S’il ne suffit que de frites pour devenir populaire, moi je veux bien, c’est quand même sympa d’avoir autant de jolies filles autour de soi. C’est presque la fermeture, le DJ commence à balancer de la musique Brésilienne. Les filles ne sont plus de service et commencent à s’amuser. L’une d’elle est très bonne danseuse et commence à organiser une danse synchronisée avec les autres filles. Très rapidement, le spectacle est fabuleux. Vois que toutes les filles de Solarium dans leur tenue de l’équipe brésilienne de volley plage féminine sont alignées dans une samba synchronisée. C’est magnifique à voir, j’en ai la chair de poule. S’il y a une image à garder du Brésil, c’est bien cela. Dire que peu de touristes à Rio ont l’occasion de voir un tel spectacle. Les quelques clients Brésiliens ne résistent pas longtemps et invitent chacun une fille. Je venais ‘avoir mes cours de danse par Keira et je m’invite à la fête. Quelle ambiance, c’est ça Rio ! La soirée se termine sur un rythme de Bossa Nova, et je me retrouve à nouveau avec ma petite câline. Elle me dit qu’elle serait bien allé avec moi et commence à m’écrire son numéro personnel sur un morceau de papier. Les autres filles la voient faire et l’empêchent de continuer. Apparemment c’est sévèrement puni par la direction. Elle va écrire le numéro ailleurs puis me le glisse dans la poche de mon peignoir. Ca n’arriverai pas en FKK !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité