Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Egypte : l'échangisme considéré comme "un des pires crimes"

  1. #


    Inscription
    avril 2014
    Messages
    1

    Par défaut rencontre à Sharm-El-Scheikh

    Je relate ici une petite expérience qui m'est arrivé dans la station balnéaire de Scharm en novembre 2013. Je me baladais sur la promenade touristique le soir en compagnie de mon fils de 25 ans ( j'avais 58 ans à l'époque). J'ai eu un échange de regards appuyé avec une jeune femme typée, non voilée, mais habillée à l'orientale. Elle était seule, nous avons échangé quelques mots en anglais. Mon fils nous a laissé et j'ai invité la demoiselle à prendre un verre dans un café en terrasse. Le serveur nous a placé dans un endroit discret un peu à l'ombre. Nous avons longuement discuté: elle m'a expliqué qu'elle était bédouine, qu'elle vivait dans le Sinai, qu'elle s'occupait aussi de plongée sous-marine. Elle m'a dit qu'elle faisait partie d'une association de femmes qui militaient pour l'émancipation des femmes, qu'elle avait même été reçue une fois par Mme Moubarak. Elle semblait une femme intelligente et en même temps charmante. Nous étions proches l'un de l'autre, nos mains se sont touchées une ou deux fois. Nous avons échangé nos numéros de téléphone et promis de se revoir le lendemain pour faire de la plongée. Le lendemain elle m'indiquait par sms qu 'elle avait un contretemps et ne pouvait pas venir, mais elle me disait que je le lui plaisais, qu'elle voulait me revoir.
    Puis tout s'est arrêté, plus de réponses aux sms et aux coups de fil. Voilà c'est tout , une petite histoire de rien du tout, mais je n'ai jamais su qui était vraiment cette femme: une "authentique" femme libre égyptienne? Une prostituée essayant de draguer? Ou comme vous le dite dans votre post, une femme qui aurait cherché un visa pour quitter le pays?
    Par contre à Scharm el Scheikh, il y a certainement beaucoup plus à faire avec les jeunes femmes russes qui pullulent!

  2. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    8

    Par défaut

    Bonjour à tous,

    C'est vrai qu'il semble que le libertinage soit très discret en Egypte.

    Comme à chaque voyage lorsque nous partons nous cherchons à "gouter aux spécialité locales."

    Nous y sommes partis en couple en circuit touristique en 2008 et avons chercher des forums sur l'Egypte concernant le sexe. Rien.

    Ce fut donc un voyage banal (sauf au niveau culturel).

    Peu de femmes se promenant dans les rues et nous sommes un peu agressé en temps que touristes.

    Pourtant il semble qu'il y a quand même possibilité de trouver quelque chose.

    Circuit sur le Nil pendant la visite d'un monument.

    En entrant avec le groupe, j'étais un peu en retrait avec ma compagne et j'ai vu venant en face de moi un petit groupe de 3/4 autochtones avec une superbe jeune femme 20/25 ans.
    Je regarde toujours les femmes bien fixement et je leur déclenche toujours un sourire pour les remercier de nous offrir le si joli cadeau de leur silhouette.

    Lorsqu'elle s'est rendu compte de l'effet qu'elle me faisait (je tombe amoureux des regards) elle s'est arrêtée a ma hauteur et a entrepris de me parler en Anglais... Malheureusement je suis nul en Anglais.

    Le groupe qui était avec elle s'est arrêter une dizaine de mètres plus loin et nous a observer sans animosité. Ma compagne à ralenti le pas et notre guide est rester à porté de voix puis il s'est approché pour me traduire.

    Il parait qu'elle me trouvait très bien et demandait si j'étais disponible et si j'avais une adresse à lui donner.
    Oupssssssssss !!! moi avec mes 60 ans je ne ne crois plus à ce genre de truc mais je la remercie de cette attention (le groupe nous attendait).

    Explication du Guide:
    Dans les sites touristiques des jeunes femmes sont à la recherche d'un visa pour quitter le pays et s'en prennent aux personnes qui leur semblent pouvoir les aider.
    Il parait que cela devient fréquent en Egypte et depuis la crise que nous vivons cela doit avoir évoluer.

    Avez vous vécu ce genre d'expérience. ?

    Bien cordialement

    Swinger51

Connectez-vous pour lire les 8 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    novembre 2006
    Messages
    23

    Egypte : l'échangisme considéré comme "un des pires crimes"

    Qu'il fait bon vivre chez nous quand même...



    Egypte: l'échangisme considéré comme "un des pires crimes"
    06.04.09 - 12:06 Un Egyptien et sa femme, accusés d'être les initiateurs d'un réseau libertin au Caire, ont été condamnés respectivement à sept ans et trois ans de prison ferme, a indiqué dimanche leur avocat.
    Tolba Abdel Hafez, un fonctionnaire de 48 ans, et Salwa Higazi, enseignante de 37 ans, ont été jugés samedi par la cour criminelle d'Agouza, a déclaré à l'AFP Me Ayman al-Saadi, confirmant une information parue dans le quotidien officiel Al-Gomhuria de dimanche.

    Selon ce journal, au moment d'énoncer le verdict, le président de la Cour a évoqué "un des pires crimes jamais commis" dans le pays.

    "Le verdict est très sévère, même les accusés poursuivis pour apostasie n'écopent pas de jugement aussi rude", a réagi de son côté Me Saadi, affirmant que ses clients étaient "innocents".

    "Qui offrirait sa femme, la mère de ses enfants, à un autre homme à moins d'être fou? Même les animaux ne le (font) pas", a fait valoir l'avocat.

    Les relations extraconjugales sont interdites en Egypte, où la religion est omniprésente y compris en matière de justice.

    Selon Al-Gomhuria, le couple avait été arrêté en octobre dernier pour "prostitution". Sous les pseudonymes "Magdy" et "Samira", il organisait des rencontres libertines par l'intermédiaire d'un site internet et de courriels.

    Après leur arrestation, le couple a reconnu trois cas d'échangisme, tandis qu'au moins 44 couples s'étaient inscrits via internet, d'après la même source.

    Le journal ne précise pas le sort réservé aux enfants du couple condamné.

    (Belga)

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité