Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Bruxelles : KIARA (brésilienne, blonde)

  1. #


    Inscription
    décembre 2010
    Messages
    1

    Par défaut

    Je suis deja pas mal de temps ce forum mais en tant que Flamand, je n’ose pas rediger une eval en Francais, jusque-à maintenant.

    Kiara n’est pas une princesse, mais elle a quand même quelque chose: Elle a l air vraiment cochonne et salope. C est le style “vrai pute” que j’aime (style Valerie dans le temps à Forest er La Louviere et style Daiana Ixelles).

    Pour mes 80 euro (demi heure 60 + 20 pour le facial) j’avais droit au suivant: le pipe nature vraiment gorge profonde et sloppy. Elle a cracher sur mon dick. Je lui a donné un vrai facefuck: Elle sur 4 pattes au lit, moi devant le lit en baisant sa bouche. C était aussi style gagging. Je lui a pris style hardcore porno vraiment hard. Elle adore ca. J’ai pas essayer anal, car je savait que si je faisait ca je jouis.
    J ai finit par une facefuck en donnant le salope in vrai facial.

    Points:9/10.

  2. #


    Inscription
    février 2017
    Messages
    798

    Par défaut

    Elle avait toujours ses piercing ? Si elle en avait un sur la langue c'est un plus.

Connectez-vous pour lire les 18 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    juin 2013
    Localisation
    Mont de Vénus
    Messages
    1 858

    Par défaut Bruxelles : KIARA (brésilienne, blonde)

    L'Allemagne et les Pays-Bas referment à nouveau tout à double tour douchant mes derniers petits espoirs de faire un saut en FKK avant la St-Sylvestre...

    Pour un aventurier XXX comme moi, vous n'imaginez pas la souffrance ...en particulier quand une folle envie de baiser, de tout déchirer, de taper dans de la viande façon Jason Burnes, vous prend au corps ! #niquerdesmeres

    On ne peut pas priver un chasseur de l'envie de planter sa sagaie dans un gibier bien juteux ! Alors, je me suis mis en quête, en sexploration comme on disait avant le confinement...

    Un pote m'a envoyé une baraki sans tabous ...pour dépanner ...pendant 2 secondes l'idée de lui faire du sale m'a traversé l'esprit ...mais en y regardant une 2nd fois, j'ai réalisé qu'il n'y avait que le bus de campagne de Donald.T et moi qui ne soient pas encore passés dessus, j'ai donc abandonné.

    Vous me direz qu'il y a bien l'une ou l'autre lockdown party ...mais franchement, je n'ai pas envie de m'afficher en Une des journaux, je laisse ce privilège au mangeur de goulash

    Y a bien le claque de Daiana ...mais la file est plus longue encore que celle d'un testing center ou peut-être encore Lorena #nofearbutthole ...mais franchement j'en ai fait le tour.

    Alors, je trifouille sur QR entre fake profiles, taulières de RDA passées en mode 2.0, vieux dossiers ou encore beurettes à 200 balles pour 3 fois rien... Je repère la belle Talisa que j'ai déjà vue ...mais ce n'est pas de la tendresse que je recherche en ce moment

    Et puis, ...je tombe sur le profil de Kiara : https://www.quartier-rouge.be/prive/femmes/tatoue-a-chaud-2.html ma curiosité s'éveille. Je sais qu'un style pareil, ça colle avec une meuf capable d'en voir de toutes les couleurs. J'appelle le +32467732550 ...une meuf qui parle français, affirmant être la fille en question, répond. L'accent me plaît et m'annonce 60/100 pour les tarifs avant de me filer l'adresse...

    ...

    Kiara reçoit dans le quartier européen, qui offre pas mal de places à garer en moment, dans une piaule en sous-sol. Conforme aux photos, elle porte des lunettes accompagnées d'un large sourire. Grande et curvy, elle n'a pas le physique des princesses de Copacabana mais plutôt celui des reines d'un brazilian gonzo bien trash...

    Je la suis en sous-sol pour découvrir une chambre qui ne cadre absolument pas avec les standards du quartier, c'est rudimentaire et sans style. Un matelas minable posé sur palettes, une commode fatiguée et une ...internet box dernier cri (WTF ?) En contre-partie, Kiara est bien la fille que j'ai eue au phone. Son sourire à croquer la fortune, ses peintures de guerre et son accent me mettent déjà en appétit.

    Petite toilette (les sanitaires sont faits pour les légionnaires de Maximus Decimus Meridius...) et nous voilà sur le lit. Question knuffelcontact comme disent les Flamands, pas de fioritures, elle m'arrache mes fringues, me pousse sur le lit et se jette sur ma bite pour l'engouffrer et sucer comme une garce... Wow ! Ma bite gonfle vite, ça l'impressionne, elle attaque de plus belle, jouant avec sa langue me lançant des regards qui me poussent à devenir vulgaire en mon for intérieur (je reste un gentleman, tout de même ). J'explore son corps, mange ses seins, vire son string pour effleurer son entre-cuisse déjà humide. Un doigt pour actionner le robinet lubrifiant, la voilà mouillée.

    Excitée, elle m'attrape et me plaque contre elle pendant que mes doigts s'enfoncent, je la couvre de baisers, passant à ras des lèvres -c'est le seul aspect sensuel que je lui offre par ce que je m'en fiche d'une GFE : vandaag, ce que je veux c'est du hardcore porn-neuken comme disent les mêmes !

    Echauffée, elle veut mettre de l'ambiance sur ses petits baffles qui crachent la musique qu'elle aime. Je n'y comprends rien mais en entendant : favelas, puta, foda... je me dis qu'elle est dans son élément.

    J'attrape sa nuque, je plante ma queue dans sa gorge, a deux doigts de gerber (...heu mec, demande à maman si tu peux lire la suite parce ça peut devenir vulgaire), les larmes aux yeux elle s'emballe, commente ma bite et pompe encore plus !

    Je lui bouffe la chatte ! Elle se cale la tête dans le bras, mord ses lèvres et beugle comme une truie : "safado" qu'elle me balance avec ses yeux brilants et son rimel qui dégouline...

    - BAISE-MOI MAINTENANT !

    - OK, file-moi une capote et allonge-toi sur le dos !

    La fille a un corps pour encaisser donc rien à foutre, j'y vais sans ménagement. C'est tellement mouillée que ça glisse sans problème ! Je la cogne de gauche à droite, jambes pilées, jambes tendues, ma poitrine sur ses seins, mes coups de reins qui tamponnent son bassin, buste relevé je profite de son corps et de la vue ; entre tatouages, cicatrices et insanités, je comprends que j'ai affaire avec une fille habituée à des mecs virils, elle comprend que je suis dans mon élément (j'ai même le sentiment qu'elle n'a connu que ça...).

    Je voulais de la baise, je suis servi ! Je me défoule en la défonçant comme un voyou de Rio, insultes à l'appui, elle réplique pareil ! L'ambiance est bonne Encore meilleure quand elle me chevauche faisant claquer la graisse de son bas-ventre (ouais, elle a un petit ventre maternel) sur mon pubis, jusqu'à ce qu'elle se fatigue les cuisses et se jette sur le côté pour récupérer. Moment que je choisi pour la foutre à 4 pattes, frapper sur son cul et la monter comme un prince émirati en lui tirant les cheveux #eahiratkhaba

    Je voulais de la baise, je la visser comme il faut ! Et puisque je l'avais lu sur l'annonce, je fourre un doigt dans son étoile (qui a déjà servi avant que je n'arrive, visiblement ) ; elle s'emballe encore la cochonne...

    Lubrifié, détendu, son joli trou brun surmonté des traces de bronzages qui indique comme une flèche où il faut viser (tu peux voir sur les photos) me semble prêt à se faire déchirer par toute la frustration que ce putain de virus m'inflige !

    MAIS... n'est pas Lorena qui veut... pas moyen de fourrer mon truc dedans... merde !!! MERDE !!!

    Je bande comme un virologue devant un graphique en chute libre et pas moyen d'injecter mes anticorps dans son organisme ! #vanlaethem

    Allez savoir pourquoi mais la musique qui continuait à rythmer la pièce couplée à son visage de salope dépravée (sans lunettes, avec le rimel sur les joues, c'est l'effet qu'elle donne) m'a encore fait gonfler un peu.

    J'ai attrapé ses cheveux derrière sa nuque et lui ai intimé de me pomper (genre je suis le rei da favela) ...et là, elle m'a démontré tout son talent : une pipe goulue, baveuse et bien dégueulasse comme j'aime...

    ça ne pouvait pas finir autrement que par une explosion bien lourde en travers de la face, dans la bouche, sur les seins et l'oreiller (désolé pour le suivant, mais bon parait que le mien est légèrement sucré )

    Terrible !

    ...Et non, ce n'est pas fini ! Kiara me regarde dans les yeux, continue à pomper et finit par cracher sur le carrelage #ghettogirl

    Elle se marre des grimaces que je fais, témoignage de ma satisfaction d'avoir obtenu le délire que je souhaitais et on passe au social time ...qui a duré encore 1 heure de plus (elle riait de bon coeur avouant même être intimidée malgré toutes les saloperies qu'on venait de faire ).

    J'ai kiffé la meuf, j'ai kiffé la baise, j'en avais besoin !

    Maintenant, je peux me mettre à la recherche d'une GFE timide ...ou même d'une sainte-n-y-touche

    P.H

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité