Connexion
Babylon 500*134 Forum NRW    Magnum - VV - HG    Samya big forum NRW

Discussion : KATE (polonaise - blonde cendrée)

  1. #


    Inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Aix en Provence
    Messages
    696
    Kate ou catherine selon Mademoiselle.

    L'heure du départ se faisant pressante je décidais de trouver la dernière victime pour parachever mon tableau de jouissance. Après avoir échangé quelques mots avec une nouvelle fraîche de quelques semaines. Une belle blonde d'origine hongroise aux beaux yeux bleux et a la tunique rouge ( oublie du nom) vibrante d'inexpérience. A mes questions je l'ai vu devenir pivoine. J'ai décidé de me rabattre sur une petite cochonette qui sentait le sexe à 200 m. Elle parle assez bien Français et ponctue ses phrases de cochonnerie bien excitante à entendre avec son petit accent polonais et ses rires de gamine lubrique. Sa peau ressemble à un fruit doré dans lesquel on a envie de mordre à pleine dents. Ses photos sur le blog ne lui rende absolument pas justice car elle est très mignonne et naturelle . Après avoir étalé du monoï sur ses belles formes caramélisés je décidai d'aller visiter une tente du jardin pour profiter du soleil sur nos peaux. Elle est très chaude et embrasse à bouche que veux tu. Un vrai délice pour les sens que cette petite Kate.

    PS: Très beau texte erotico-Littéraire du bon Oasis sur cette ravissante enfant.
    Je le comprends maintenant. Je suis tombé sur kate sans même 'avoir lu son eval et je suis maintenant accro aux fesses délicieusement dodues , moi qui ne jurais que par les filiformes.

  2. #


    Inscription
    juin 2008
    Messages
    1 339

    KATE (polonaise - blonde cendrée)

    Nationalité: Polonaise
    Langues parlées: Bon Français/Anglais/Polonais.
    Age : 25 ans
    Visage : Moyen, large.
    Yeux : Verts
    Cheveux : Blonds cendrés mi-longs.
    Taille : 1m 60 - 1m 65
    Poitrine : Naturelle, taille B normale, fière et bandante.
    Silhouette / corps : 50/55kgs; bien dorée; fesses délicieusement charnues.
    Tatouages - Piercings : Langue et nombril
    Fellation : Très bonne quand elle veut, entamée spontanément sans.
    Cunni : Oui
    Embrasse (oui- non) : Oui.
    Signes particuliers : Se trimballe en petite culotte, aguicheuse, bronzée.

    Alors que j'étais tranquillement assis dans un fauteuil du salon fumeur à pérorer en compagnie de Sonia fraîchement revenue de sa Roumanie natale et une de ses amies compatriote; arrive ce que je qualifierais d'une sorte d'humanoïdus sexus tétinum bustus vêtue d'une simple petite culotte de coton et qui se mit d'emblée en scène en jetant sa serviette sur un des tabourets du bar pour s'y agenouiller le cul en arrière les bras tendus sur le bord du zinc en se trémoussant de tout son corps.
    Non mais ! En voilà bien des manières...
    "Dorée comme un brugnon !" se serait exclamé notre Jean-pierre Coffe national.

    Pouhh ! La voici maintenant qui me regarde de ses délicieux mamelons qui font provisoirement office d'yeux à ses seins ballottants de manière toujours plus provocante à chaque coup d'épaule qu'elle flanque.
    L'effet produit ne suffisant apparemment pas à assouvir ses ambitions provocatrices, il lui prend donc une soudaine envie de se tortiller de façon à me présenter à distance ses pleines et augustes fesses charnues gigotant de la manière la plus intolérable qui soit.

    Mmmnnpff ! S'en est trop ! Ceux d'entre vous qui me connaissent savent à quel point je ne puis tolérer pareille offense de la part d'une telle chipie..

    L'œil sévère, l'expression la plus indignée je lui fais alors signe -à distance toujours- en secouant celles de mon casier, d'aller chercher les clés de sa chambre sur le champ afin de monter y recevoir la correction qu'elle mérite, tout ça devant le regard médusé de mes compagnes de table qui se délectaient du manège.

    L'autre s'exécuta sur le champ, le temps pour moi sans broncher, de me lever, de siffler la dernière rasade de mon scotch (sans whisky) et d'aller avec détermination la rejoindre pourvu de mon gourdin dont elle allait fatalement déguster.

    En montant, j'évitais soigneusement de répondre à ses questions fayotes dont elle m'assénait, sans doute dans le but de se racheter ma clémence...on verra plus tard pour ce qui est du "suçage de boules" pensais-je.

    Le pas de porte à peine franchi, la voici qui se jette et m'implore à genoux me prenant en bouche en guise d'explications tout en me guignant de son regard abattu et attendrissant.

    Compréhensif, en homme loyal, je l'écoutais afin de mesurer sa peine et son châtiment à leur juste valeur.

    Ces arguments hélas ne me convainquirent que moyennement, je la jette alors sur son lit mais la teigne s'attache à ma trique pour me faire du lèche bourse tout en tentant de m'offrir sa fleur afin que j'en fasse de même; décidément elle ne semble pas avoir compris la leçon !

    Je la retourne sur le ventre, me jette sur ses bonnes fesses dodues que je tourmente en les pétrissant crument, je me surprend même à mordre dedans tellement je lui en veux littéralement.

    Et ce petit trou béant qui me nargue à chacune de mes pressions ?
    Il s'en va recevoir la rossée de sa vie; ni une ni deux je trempe alors mon rondin au fond de ce gouffre que je cogne avec (h)ardeur mû par tant d'exaspération.
    La petite se met à crier, trichant quelque peu afin de feindre une souffrance qui me ferait réduire la cadence, mais je ne céderais rien me jurais-je en me remémorant mon honneur bafouée en public alors qu'elle m'injuriait par ses gestes obscènes assise de manière fort inconvenante sur sa chaise haute il y a encore si peu de temps.

    Après plusieurs prises, l'un et l'autre abattus, sonnait le glas de la libération dans des spasmes cathartiques dont je ressens encore le doux écho rien qu'à les évoquer..

Connectez-vous pour lire les 2 autres messages sur le sujet


Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité