Connexion
Votre pub ici - DE    Youppie webcam confinement    

Discussion : YAMILET (panaméenne - châtain)

  1. #


    Inscription
    septembre 2016
    Localisation
    Banshee
    Messages
    686

    Par défaut YAMILET (panaméenne - châtain)

    Nom : Yamilet
    Nationalité: panaméenne (latina black)
    Langues parlées : espagnol, anglais, allemand, italien, portiguais
    Cheveux : châtain
    Yeux : brun
    Age : environ 31 ans
    Taille : 1m70
    Poids : 59 kg

    http://www.6profi-forum.com/forum/sh...27&postcount=8

    http://club-globe.ch/fr/girls-detail.php?id=503


  2. #


    Inscription
    octobre 2009
    Messages
    317

    Par défaut

    Décidemment dès que je la voie au club, je ne peux m'empêcher de l'emmener en chambre tante elle est jolie, sympa, et dune technique.. Ah là là! Aujourd'hui encore, journée bas et porte-jaretelles elle était avec des bas et un corset noir. Et que dire de plus par rapport à tout ce qu'on a dit sur ce fil? Même si elle s'est un peu empâtée au fil du temps qui passe, elle garde sa douceur et son professionnalisme. Un vrai bonheur.

Connectez-vous pour lire les 15 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    juillet 2008
    Messages
    861

    YAMILET (panaméenne - châtain)

    YAMILET (panaméenne - châtain)

    Je n’eus pas, quant à moi, de ces embarras. Une silhouette affolante, d’entrée, captiva mon regard, un teint de caramel, une minceur de sylphide, un corps de tanagra, des jambes interminables jaillies d’une croupe de rêve (tu vas adorer, Porco), une poitrine insolente, un visage lumineux, un sourire ravageur… La messe était dite.

    Un signe, quelques mots… J'étais déjà épris de Yamilet, venue de Panama City.

    Verres en mains, un canapé discret accueillit nos premiers élans. Des mains qui s‘égarent, des langues qui se cherchent, des corps qui s’épousent. Privautés, moi contre Elle, Elle sur moi, moi dans Elle. Si ce n’est pas le bonheur, ça y ressemble. Oh, temps, suspends ton vol!.

    Elle me précéda dans l’escalier, trop court, de la chambre de l’arbre, et je regrettais à chaque pas qu’il ne fît pas mille marches, et ce perchoir douillet devint un nid d’amour dont, à quatre pattes, elle tapota la couche (innocemment?) cambrée sous mon regard…

    Je la maintins en place, me frayant de la langue un chemin à la source étroite de son plaisir, menant jusqu’au paroxysme les relations Franco-Panaméennes. Pour moi, le canal de Panama ne sera plus jamais ce qu‘il était… (désolé, j‘ai pas pu m‘empêcher!).

    Elle me rendit longuement la politesse, agaçant interminablement de la pointe de la langue, de la pulpe des doigts - jusqu’au point où plaisir et douleur s’entremêlent - chacune de mes fibres impatientes. Je la suppliais dix fois de mettre fin au bienheureux supplice, avant qu’enfin elle ne consente à recueillir la preuve humide de mon désir d’une bouche gourmande.

    Dois je vous rappeler les multiples façons qu’ont un monsieur et une dame de jouer au papa et à la maman?. Non, a priori, vous savez. Vous êtes adultes!. Hé bien, je vous le dis, Yamilet en connaît d’autres, qu’elle vous apprendra, au point que vous ne saurez plus si vous vous emparez d'elle ou si elle s’empare de vous, pour ne vous relâcher qu‘une fois satisfait un désir porté au pine-acle ...

    Je sais, je suis partiel et n’ai voulu tout vous dire, je suis partial aussi car j’ai adoré… Il est décidément des moments où une heure dure le temps d’un battement de cils. Merci Madame!...

    ...Alors, retour sur le pré, et croisons le fer une dernière fois, l’heure s’avance et mes forces déclinent. Quelle meilleure fin que le début?.

    Yamilet est devant moi, c’est une chance vu son succès. Je ne laisse passer ni l’occasion ni la belle et l’entraine avec moi. Une complicité réelle, déjà, nous réunit et ces derniers instants gagnent en douceur ce qu’ils perdent en nouveauté. Ce n’est plus, tout à fait, une découverte, notre ardeur s’est émoussée. Qu’importe!. Un même miroir, un même sourire, mais deux visages… Quoique nous réserve l’avenir, elle est déjà et restera l’une de mes plus belles et intenses rencontres.

    STANO me fait l’honneur de partager mes goûts et mon choix et je lui présente la belle qu’il enlève à son tour, pour 30 minutes qui en dureront 50... Privilège du chef!…

    Le récit original ici:

    https://youppie.net/showpost.php?p=153948&postcount=127

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité