Connexion
Youppie webcam confinement    Votre pub ici - DE    

Discussion : LEA (hongroise - brune)

  1. #


    Inscription
    janvier 2008
    Messages
    219

    Par défaut

    Bon je devais faire une review sur Léa, mais en fait je n'ai pas grand chose a rajouter a la revue de Stano.

    J'ai eu droit quasiment a la même chose: la douche avant/après, la petite reflexion sur les tetons qu'ils ne faut pas trop toucher because poitrine refaite récemment (cétait il y a 15 jours), les DFK, le cuni long et humide, la felation parfaite, le petit sac avec les joujoux pour la miss, le reverse cow-girl et la levrette.

    Ca pourrait donner l'impression qu'elle est un peu formulatique, mais c'est tellement bien fait... et après tout, on lui demande pas de réinventer le kama sutra.

    Physiquement, c'est pas de la jeunette roumaine ecervelé mais plutot dans le genre belle jeune femme avec la tête sur les épaules (de mémoire, elle m'a dit qu'elle avait 26 ans), avec un caractère assez laid-back. Avant la session, on a discuté une petite demi-heure de tout et de rien autour d'une coupe. Très sympa.

    Par contre, moi elle m'a compté 45 minutes (mais comme je n'ai pas regardé ma montre avant, je lui ai donné ce qu'elle réclamait sans rechigner).

  2. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    5 658

    Par défaut

    Suite et fin

    Léa m’invite maintenant sur la couchette ... french kiss et caresses mutuelles se poursuivent d’abord pendant un petit moment. Elle passe ensuite aux choses sérieuses et me fait une belle démonstration de ses talents bucaux : impeccable, rien à dire ... que c’est bon ! Après une dizaine de minutes de ce traitement divin je l’arrête pour inverser les rôles. Je n’ai en effet pas oublié qu’elle m’avait annoncé son penchant naturel pour le cunni ... Elle ne m’avait visiblement pas menti la bougresse, agrémentant la séance de jeux coquins avec la collection de sex-toys qu’elle trimbalait dans sa petite sacoche . Elle a aimé ... ma modestie naturelle et légendaire m’empêchant d’en dire plus .

    La suite fut plus classique mais d’un très bon niveau : levrette puis reverse cow-girl (c’est Lea qui en a pris l’initiative) ... avec vue en plongée puis en contre-plongée sur son arrière-train. Le bouquet final fut grandiose .
    En résumé : une prestation de grande classe qui a largement débordé au-delà de la demi-heure impartie ...

    Léa me proposa ensuite de prendre une nouvelle douche en commun. Oui, bonne idée lui dis-je, en tentant de ne rien laisser apparaître de l’inquiétude qui commençait à m’envahir quant au montant total de l’addition qu’elle me présenterait.
    Ce fut une bonne surprise : elle ne me compta que le prix normal d’une demi-heure, ne demandant donc aucun supplément pour le temps passé ensemble par deux fois sous la douche ni pour le dépassement de délai en chambre.

Connectez-vous pour lire les 3 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    5 658

    LEA (hongroise - brune)

    Lisant dans mes pensées, une fille s’approche et vient s’assoir à mes côtés Elle est brune, coiffée d’une petite queue de cheval, s’appelle Léa, est hongroise mais parle parfaitement l'anglais. Nous échangeons quelques mots en hongrois. Elle est étonnée mais ravie. C’est une extravertie, cette Léa, elle bavarde, bavarde, me raconte sa vie, me parle de ses études ... me pose des questions. Evidemment, ça ne me déplait pas de discuter ainsi avec un splendide mannequin ... il y a des choses plus désagréables dans la vie. Elle m’avoue qu’elle vient ici pour joindre l’utile à l’agréable : „j’aime le sexe” me dit-elle. Je lui répond qu’elle devrait alors draguer le groupe de jeunes étalons qui se trouve à quelques mètres de là. Non me rétorque-t-elle, je préfère les hommes mûrs, ils ont plus d’expérience ... les jeunes ne savent pas lécher .... j’adore le cunni, d’ailleurs je suis bisexuelle ... j’ai une copine qui lèche très bien ... elle suce bien aussi .... comme moi ... tu n’as pas envie d’un trio ? ... et toi, tu lèches bien ?.... tu as des beaux yeux, tu sais (désolé, c’est elle qui l’a dit, pas moi ).

    Que faire, que faire ... qu’auriez-vous fait à ma place, vous . Léa est superbe, sa poitrine m’affole, son cul me rend fou, son charme m’envoûte, ses paroles m’hypnotisent, ses yeux sont encore plus beaux que les miens [], son parfum m’ennivre ...

    Dans un éclair de lucidité, je réalise que je suis peut-être en train de me faire entuber comme un bleu. Mais c’est trop tard, plus moyen de reculer, de renoncer ... Je suis cuit, vaincu, ensorcelé ... mon esprit s’embrume, mes facultés de résistance s’écroulent, mes défenses sont enfoncées par la redoutale efficacité du pouvoir de séduction de cette hongroise. Elle me propose innocemment de poursuivre la conversation en chambre. J’acquiesse et elle me prend par la main.


    Putain, la montée des escaliers derrière le popotin dandinant de Léa, c’est quelque chose ... je ne dois pas vous faire un dessin. Little stano est déjà prêt à entrer en scène et trépigne d’impatience sous le peignoir. A l’étage, les chambres sont toutes magnifiques. Léa a choisi la chambre hindoue (j’en ai oublié le nom précis) ... „tu connais les figures du kamasutra ?” me demande-t-elle en souriant. Sans attendre ma réponse, elle enlève son bikini et sa nudité m’apparaît dans toute sa splendeur. Les mots me manquent pour la décrire. Alors, une image valant mieux qu’un long discours, la voici dans une version précédente, car je pense qu’elle a procédé, depuis cette prise de vue, à un upgrade de son pare-choc avant et un relifting de sa coiffure (elle est brune maintenant, je l’ai déjà dit).






    Mais sachez que la version 2.0 est encore plus bandante. Visuellement ses nichons sont parfaits et leur consitance est souple malgré le léger remplissage. Elle m’autorise à les tâter sur le côté, mais me demande de ne pas toucher aux aréoles qui ont été incisées lors de l’intervenion récente. Question de quelques semaines de patience me dit-elle.


    Léa me propose ensuite de passer sous la douche avec elle. Il y a une grande salle d’eau en face de notre chambre. Pendant une fraction de seconde je m’interroge : n’est-ce pas une manoeuvre pour perdre du temps ? Mais je n’aurai pas tous les jours l’occasion de me doucher en compagnie d’une telle créature de rêve .... et puis comme elle m’a dit adorer le cunni, j’aurai ainsi mes appaisements sur l’état de fraîcheur irréprochable du champ des opérations. Une fois de plus je la suis donc comme un toutou docile ... Et effectivement, ce fut très agréable .


    Dès notre retour en chambre elle se colle contre moi, plonge sa langue dans ma bouche, m’embrasse profondément et fougueusement, ondule du bassin ... Moi j’agrippe ses fesses, les malaxe, les pétrit. Consistance et texture parfaites. Je passe une main dans ses cheveux, caresse ses reins. Sa peau est incroyablement douce, soyeuse ... La rencontre démarre sur les chapeaux de roues. Sa langue s’enroule autour de la mienne, ses mains parcourent mon dos et me font frissonner ....Tout cela est de très bon augure. Je suis au paradis.

    La suite .... au prochain numéro.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité