Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Bruxelles (Koekelberg) : salon Chloée

  1. #


    Inscription
    décembre 2008
    Messages
    8

    Par défaut

    So, are they still working - it used to be a great place...
    Any help to locate the salon and a website will be helpful...

  2. #


    Inscription
    mai 2008
    Messages
    1 271

    Par défaut

    Les trans du salon s'annoncent régulièrement sur QR

Connectez-vous pour lire les 435 autres messages sur le sujet


  1. #


    oscar Guest

    Bruxelles (Koekelberg) : salon Chloée

    Ayant l'envie d'expérimenter une rencontre du 3e type avec une shemale j'ai choisi de visiter le salon de Chloée près de la basilique de Koekelberg à Bruxelles. Ses photos sur son site www.chloee.be m'avaient donné l'espoir de rencontrer une shemale très féminine.

    Il faut prendre contact par téléphone avant d'y aller et on te donne alors l'adresse. tel 0497 17 15 70

    J'ai été accueilli très sympathiquement par sa copine Tania qui a pris gentillement tout son temps pour m'expliquer les différentes possibilités, les tarifs, etc. Voyant mon trouble et mon stress et sachant que c'était la première fois, elle essaya de me mettre à l'aise.
    Rien à dire pour la qualité de cet accueil, Tania m'a confirmé ce qui est indiqué sur le site : même si je changeais d'avis après toutes ces infos, elles ne m'en voudraient pas si je ne consommais pas.
    J'ai finalement décidé de tester le programme minimum (ou programme découverte) à 75 euros.
    Ensuite j'ai eu droit au défilé des 4 shemales de la maison. Outre Tania et Chloée il y avait encore 2 autres copines dont j'ai oublié le nom.
    Pas à dire mais j'étais quand même mal à l'aise ... aucune des 4 ne me semblait être suffisamment féminine. Même si le mix des genres est assez troublant,on voit vraiment qu'il y a un côté masculin en chacune d'elle et pas uniquement dans l'entre cuisse. Franchement, en regardant les photos sur internet, je pensais que les shemales avaient un aspect plus féminin.

    Finalement, bien que Tania m'ait paru assez sympathique, j'ai opté pour Chloée qui m'avait semblé avoir le visage le plus féminin et la plus belle paire de seins, en me disant qu'au moins ce serait déjà une bonne entrée en matière de la caresser.
    Et voilà donc Chloée qui entra dans la chambre j'éprouvais le sentiment d'un puceau qui sait qu'il va perdre sa virginité mais se demande s'il sera à la hauteur.
    Quelle folie m'avait pris de venir ici, plus moyen de m'enfuir. Elle me proposa d'abord une douche. Voilà donc une opportunité pour retarder le moment fatidique.
    Mais de retour dans la chambre, la voilà qui s'approcha de moi, commença à me caresser et à me donner de petits bisous. J'étais un peu bloqué mais je me décidai à faire de même. Elle découvrit sa poitrine, je la caressai. Une belle paire, mais j'avais le sentiment étrange de ne pas retrouver la texture de la peau douce d'une vraie femme.
    J'ai même eu l'impression de sentir quelques petits poils (Chloé, si tu me lis, pardonne-moi )
    Et puis Chloée continua ses investigations en descendant le long de mon corps.
    Moi, je continuais à la caresser et à lui donner de petits bisous et je commençais enfin à sentir un certain émoi dans l'entre-jambe. Mais quand Chloée enleva sa petite culotte et découvrit le même genre d'ustensile que le mien, j'éprouvai un choc, d'autant que sa taille, sans être extraordinaire était quand même respectable.
    Je saisis son sexe et commençait à le caresser, à le masturber et fut tout étonné de sentir que Chloé commençait à bander. C'était assez extraordinaire, elle qui fait ça à longueur de journée et en a sûrement vu bien d'autres bandait au quart de tour alors que moi, je sentais un peu dépité que je bandais mou. Je le lui dit : "tu es plus en forme que moi". "Cest normal, me dit-elle, c'est souvent comme ça la première fois"
    Puis elle m'invita à nous coucher sur le lit, côte à côte mais en tête-bêche, son sexe étant à la hauteur de mon visage. Elle continua à s'occuper du mien qui avait du mal à trouver la forme, et moi du sien qui était maintenant dur comme un roc ! J'en étais tout paf !
    Après quelques minutes, elle m'enfila un préservatif et fit de même pour elle. Puis elle commença à me sucer, et moi je fis la même chose. Quelle sensation étrange. Mais le préservatif, beurk, ça n'a pas très bon au goût. Je me pris à faire tout ce que mes copines m'avaient déjà fait, des petits coups de langue, une gorge profonde, etc. Et je pensais, attention aux dents, ne fais pas comme celles qui ne savent pas s'y prendre. Tiens, ça n'avait pas l'air si difficile que ça. J'aurais bien demandé à Chloée si c'était bon, mais j'ai pas osé.
    En tout cas elle bandait toujours bien ferme. Et moi ? bof bof. Voyant ça, Chloée adopta une autre tactique et commençe à me masturber à une cadence soutenue. Si bien que je sentis enfin le désir monter. Moi je la masturbais au même rythme, quand j'accélérait elle accélérait aussi. Le résultat fut qu'elle adopta exactement la cadence qui me convenait et que je ne tardai pas à jouir.
    Après cela je restai couché un petit temps pendant que Chloé faisait la vaiselle de mon ustensile, me caressait et me parlait gentiment. Elle me demanda où j'habitait, me dit qu'elle pensait déménager, etc.

    En conclusion, une expérience très spéciale, qui vaut la peine d'être vécue et que j'ai réalisé en compagnie d'une shemale sympa, douce et gentille.
    Mais honnêtement je ne pense pas que je recommencerai de si tôt. Une shemale pour moi ça ne vaut quand même pas la baise avec une vraie femelle.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité