Connexion
Votre pub ici    Youppie webcam confinement    

Discussion : Institut EVE : DIANE

  1. #


    Inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Mouscron
    Messages
    161

    diane

    Citation Posté par balltrap6969 Voir le message
    Ce vendredi 2 avril 2010, me connectant sur le site de l’institut EVE, je m’aperçois de la venue d’une nouvelle gazelle prénommée DIANE.

    Ses photos m’interpellent et il me tarde d’aller vérifier si le ramage de la belle est aussi fantastique que son plumage.

    Le ciel a lâché son courroux sur Mouscron. Il pleut et il vente à qui mieux-mieux.

    Le vent glacial s’insinue sous mes vêtements. J’ai peur que Prosper ne s’enrhume en prenant un coup de froid.

    Il faut absolument que je le mette au chaud.

    J’arrive chez EVE et je suis accueilli par la sculpturale et sympathique MAUREEN qui m’indique que DIANE est libre.

    Aussitôt apparaît une splendide créature d’un mètre soixante-dix environ, peau d’ébène, corps sculptural, cheveux long bouclés, un regard de braise et un sourire enjôleur.

    Je verse mon écot à MAUREEN et me voici suivant la belle dans les nouvelles chambres. Nous arrivons dans la salle des miroirs.

    A peine déshabillés, nous nous échangeons nos microbes dans un french kiss du meilleur effet.

    Nous poursuivons nos jeux coquins dans la douche. DIANE me savonne d’une main délicate et ce qui a pour effet de rendre mon membre aussi raide que la justice.

    Nous profitons de la douche pour discuter un peu et je dois dire que la conversation de DIANE est très intéressante. J'apprends ainsi qu'elle est d'origine Sénégalaise.

    C’est propre comme des sous neufs que nous nous affalons sur le lit.
    French kiss, caresses, tout y passe.

    Moi vous me connaissez, je ne peu pas laisser une bergère sans lui brouter le mille-feuilles. J’allonge DIANE sur le dos et commence à lui lécher l’abricot. Au début, elle me caresse la tête, restant assez lucide pour me prodiguer les câlins que j’osais espérer.

    Toutefois, au fur et à mesure que je découvrais les codes qui me permettaient d’ouvrir sa case trésor, elle m’abandonnait pour se concentrer sur son propre plaisir. C’est ainsi qu’elle monta dans les tours pour finalement atteindre la zone rouge afin de libérer toute la puissance de sa jouissance.

    Après une minute de repos, c’est a son tour de s’occuper de bibi.

    Sa langue mutine se ballade sur toute la longueur de mon corps, s’insinuant dans les endroits les plus inusités, titillant des points dont j’avais oublié l’existence, irritant des endroits de mon anatomie dont je n’avais jamais testé la puissance érotique.

    C’est qu’elle s’y connait en anatomie la geuze. Pas une parcelle de mon corps n’échappe a ses soins.

    Je ne vous raconte pas les détails, vous laissant le soin de les découvrir par vous-même mais elle fait des trucs pas possibles.

    Ses mains sont d’une douceur infinie, sa langue est très habile et ses dents vous font monter en mayonnaise lorsqu’elles se posent sur votre corps.

    Sa fellation est digne des meilleurs crus de Bordeaux. Tout son corps participe à la fellation. Sa bouche, sa langue, ses dents, ses mains.

    DIANE s’enhardit et explore les zones inusitées de mon anatomie. Du pur délice.

    C’est une imaginative, la petite DIANE. Elle trouve toujours des mouvements inédits, imagine des attouchements inespérés, invente des jeux plus érotiques les uns que les autres.

    Nous passons ensuite aux choses sérieuses, à savoir la pénétration.

    Elle s’empale en cow-girl et remue énergiquement du bassin, alternant les mouvements rapides et les rotations lentes. Ensuite elle enchaîne avec un reverse cow-girl qui démultiplie mon plaisir à la vue de ses jolies fesses se trémoussant sous mes yeux.

    Nous finalisons notre relation par la sécurisante position du missionnaire qui me permet de lui abandonner les quelques centilitres de ma descendance.

    Je suis fourbu et c’est les jambes flageolantes que je quitte à regret la compagnie de cette surdouée du sexe.

    Sur la route du retour, je me surprend à penser que l'institut EVE vient d'embaucher une véritable perle qui fera parler d'elle dans les prochains jours.

    Testée et approuvée par BALLTRAP.
    Ouhhhh làààà làààà Baltrap ça faisait longtemps que l'on ne t'avait pas vu

    Tu nous as trompées où c'était l'hiver ????

    Bon ceci dit pour cette bel ev de notre ami nous vous mettons les photos de l'extraordinaire Diane.

    Visitez notre site www.instituts-eve.com car de nouvelles Drôles de Dames sont arrivées.

    A très vite et big bisouxxxxxx de nous toutes.

  2. #


    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Mouscron (Belgique)
    Messages
    709

    Institut EVE : DIANE

    Ce vendredi 2 avril 2010, me connectant sur le site de l’institut EVE, je m’aperçois de la venue d’une nouvelle gazelle prénommée DIANE.

    Ses photos m’interpellent et il me tarde d’aller vérifier si le ramage de la belle est aussi fantastique que son plumage.

    Le ciel a lâché son courroux sur Mouscron. Il pleut et il vente à qui mieux-mieux.

    Le vent glacial s’insinue sous mes vêtements. J’ai peur que Prosper ne s’enrhume en prenant un coup de froid.

    Il faut absolument que je le mette au chaud.

    J’arrive chez EVE et je suis accueilli par la sculpturale et sympathique MAUREEN qui m’indique que DIANE est libre.

    Aussitôt apparaît une splendide créature d’un mètre soixante-dix environ, peau d’ébène, corps sculptural, cheveux long bouclés, un regard de braise et un sourire enjôleur.

    Je verse mon écot à MAUREEN et me voici suivant la belle dans les nouvelles chambres. Nous arrivons dans la salle des miroirs.

    A peine déshabillés, nous nous échangeons nos microbes dans un french kiss du meilleur effet.

    Nous poursuivons nos jeux coquins dans la douche. DIANE me savonne d’une main délicate et ce qui a pour effet de rendre mon membre aussi raide que la justice.

    Nous profitons de la douche pour discuter un peu et je dois dire que la conversation de DIANE est très intéressante. J'apprends ainsi qu'elle est d'origine Sénégalaise.

    C’est propre comme des sous neufs que nous nous affalons sur le lit.
    French kiss, caresses, tout y passe.

    Moi vous me connaissez, je ne peu pas laisser une bergère sans lui brouter le mille-feuilles. J’allonge DIANE sur le dos et commence à lui lécher l’abricot. Au début, elle me caresse la tête, restant assez lucide pour me prodiguer les câlins que j’osais espérer.

    Toutefois, au fur et à mesure que je découvrais les codes qui me permettaient d’ouvrir sa case trésor, elle m’abandonnait pour se concentrer sur son propre plaisir. C’est ainsi qu’elle monta dans les tours pour finalement atteindre la zone rouge afin de libérer toute la puissance de sa jouissance.

    Après une minute de repos, c’est a son tour de s’occuper de bibi.

    Sa langue mutine se ballade sur toute la longueur de mon corps, s’insinuant dans les endroits les plus inusités, titillant des points dont j’avais oublié l’existence, irritant des endroits de mon anatomie dont je n’avais jamais testé la puissance érotique.

    C’est qu’elle s’y connait en anatomie la geuze. Pas une parcelle de mon corps n’échappe a ses soins.

    Je ne vous raconte pas les détails, vous laissant le soin de les découvrir par vous-même mais elle fait des trucs pas possibles.

    Ses mains sont d’une douceur infinie, sa langue est très habile et ses dents vous font monter en mayonnaise lorsqu’elles se posent sur votre corps.

    Sa fellation est digne des meilleurs crus de Bordeaux. Tout son corps participe à la fellation. Sa bouche, sa langue, ses dents, ses mains.

    DIANE s’enhardit et explore les zones inusitées de mon anatomie. Du pur délice.

    C’est une imaginative, la petite DIANE. Elle trouve toujours des mouvements inédits, imagine des attouchements inespérés, invente des jeux plus érotiques les uns que les autres.

    Nous passons ensuite aux choses sérieuses, à savoir la pénétration.

    Elle s’empale en cow-girl et remue énergiquement du bassin, alternant les mouvements rapides et les rotations lentes. Ensuite elle enchaîne avec un reverse cow-girl qui démultiplie mon plaisir à la vue de ses jolies fesses se trémoussant sous mes yeux.

    Nous finalisons notre relation par la sécurisante position du missionnaire qui me permet de lui abandonner les quelques centilitres de ma descendance.

    Je suis fourbu et c’est les jambes flageolantes que je quitte à regret la compagnie de cette surdouée du sexe.

    Sur la route du retour, je me surprend à penser que l'institut EVE vient d'embaucher une véritable perle qui fera parler d'elle dans les prochains jours.

    Testée et approuvée par BALLTRAP.

Connectez-vous pour lire les 2 autres messages sur le sujet


Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité