Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : VERONIQUE (ghanéenne - n°101)

  1. #


    Inscription
    juin 2007
    Localisation
    Liège
    Messages
    228

    Nulle, nulle, nulle

    Après le lapin posé par Serena (voir post ad-hoc), je me rabat sur la rue Varin.
    Une seule fille est libre, Véronique !!

    Je ne la connais pas, et je n'ai pas visité ce fil avant, bien dommage.

    Je rentre, je prends le menu à 50.

    Elle garde le haut (alors que pas signalé au départ), enfilage direct du préservatif puis sucette médiocre.
    On ne peut ni toucher ses seins, ni sa chatte, c'est en supplément.
    Ensuite missionnaire, elle le tient le capuchon tout le temps avec sa main et pousse des cris hors norme.
    Apres 2 minutes, je me suis retiré, j'ai viré le préservatif et me suis rhabillé en lui disant que c'était inadmissible !!!!
    Elle m'a dit "Tu es fâché" ? Non, je suis hors de moi
    Pfff, honteux d'agir comme ça

  2. #


    Inscription
    août 2009
    Localisation
    Liège
    Messages
    446

    Contrairement à vous (moyen)

    Je vois qui sais maintenant véronique.
    Travaille depuis plus de 3 ans je pense.
    Assez jolie, mince, manucure, un genre de tattoo (une ligne au milieu du menton)

    Je la connais mais d'un autre prénom qui m'avait été dis par LISA quant celle-ci la remplaçait l'année dernière pendant les vacances.

    Je lui ai rendu visite plusieurs fois sur les 3 ans, toujours 50€.
    se déshabille complètement, me caresse, douce fellation (moyenne comparer à LOLA ou JANET), jamais eu de problème pour choisir ma ou mes positions.

    J'ai déjà pris mon pied avec elle et je n'ai jamais eu de problème pour jouir c'est qu'elle n'est pas si nulle!!!

    Mais c'est vrai qu'elle manque de folie dans la mise en scène ou par exemple dernièrement JANET me faisais un genre de strip-tease en me déshabillant également.

Connectez-vous pour lire les 7 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    juillet 2009
    Messages
    28

    VERONIQUE (ghanéenne - n°101)

    Un jour de la semaine passé(jeudi je pense), il est presque minuit, je tourne et il n'y a pas grand monde. Il est minuit et une black viens en remplacer une autre au numéro 101.

    Elle n'est pas très grande et elle a un piercing au dessus de la lèvre. Je rentre et elle me propose la pipe(avec) et une position pour 50 €, la pipe seule 30 €. Je prends pour 50, je vais à l'arrière. Elle se déshabille mais n'enlève que le bas...Je me déshabille et décide aussi de l'enlever que le bas .

    Pas de passage par le lavabo, elle attaque directe et elle commence fort. A peine voit-elle l'anaconda qu'elle me met déjà le capuchon, me branle un peu et commence la pipe, de 2 minutes et 38 secondes...Je ne vous fais pas de détail sur la dite fellation...

    Puis d'un coup, elle arrête et se couche sur le dos et me demande de venir sur elle. Pas trop motivé et fatigué, je demande qu'elle vienne sur moi. Elle ronchonne, me lance un truc du style "t'as payé, c'est toi qui fait le boulot" . A ce moment là, je regrette déjà d'être entré et je ne suis plus trop "motivé". Donc j'insiste, et elle finit par accepter mais tiens ma verge avec deux doigts...

    Comme je commence à être mou, la pénétration est difficile et elle décide de me terminer à la main. Pour me motiver, la belle décide dans un moment de grande générosité de juste sortir sa poitrine hors de son soutien-gorge....
    Je finis par venir et à peine le capuchon remplit, elle me le retire et m'essuie au mouchoir en papier. Je me rhabille, elle me remercie(sans déconner) et je m'en vais.

    Entre le moment ou je franchis le pas de la porte et le moment ou je sors, il a du se passer 12 minutes au grand maximum. Je crois que j'ai pris plus de temps pour écrire le message...


    Bref, une fille à éviter et je n'ai même pas demandé son nom.
    Elle mérite juste un gros gros zéro...

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité