Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Bruxelles : VALERIE (se déplace)

  1. #


    Inscription
    mars 2010
    Messages
    2 510

    Valérie et le petit scarabée...

    Un seul mot...."superbe"...! encore !

  2. #


    Silverine Guest

    Par défaut

    Réedition de mon EV du 20/04 pour les amateurs de ma prose

    Je n’aime pas me répondre à moi-même mais, le récit précédent ayant été primé, j’ai envie de faire cadeau à ceux qui l'ont apprécié de sa suite restée dans mes cartons un moment… notamment parce que je ne voudrais pas qu’on puisse croire que mon but soit de faire de la pub mais aussi parce que… chauds les marrons…chauds… et l’hiver est passé…
    Je n'ai pas non plus envie d'être nominé pour cette suite (qu'on se le dise) ...

    La revoir

    Plus d’un mois s’est écoulé depuis notre première rencontre… Son visage commence à devenir flou dans ma mémoire mais mon corps, lui, se souvient du sien… Rien que d’y penser, l’envie remonte en moi comme une chaleur pulsante jusqu’à m’étreindre la gorge…
    Enfin, aujourd’hui, elle sera là pour moi…pour ces 2 heures qui vont, de nouveau me sembler si courtes…
    Plus de jeans et de col roulé, cette fois, ces atours ne rendent pas un hommage convenable à sa beauté.
    J’espionne à la fenêtre comme un gosse qui attend le père noël quand sa voiture s’arrête en face de chez moi. Elle a 10 minutes d’avance, elle se prépare comme la femme élégante qu’elle peut être… Je me contente de l’observer. Depuis le temps que j’attends ce moment, ces 10 petites minutes sont un régal (J’espère que tu ne m’en voudras pas, cela doit être la première fois de ma vie que je me complais dans une forme de voyeurisme… ). Elle sort de sa voiture en petite robe noire toute « simple » et bottes, elle a bien compris mes envies vestimentaires et je sais que le plus joli est encore caché... La fête va pouvoir commencer.

    Premiers assauts

    Nous partageons un verre dans le salon. Sa petite robe noire toute simple me laisse entrevoir la limite de ses bas. Quoi de plus excitant ??? En tous cas, moi je succombe extrêmement facilement à ce type d’arguments.
    J’ai trop envie d’elle… Je vois dans ses yeux qu’elle le sait… Mes mains glissent sur ses bas pour en trouver les limites et toucher ses cuisses… d’un pied, elle caresse ma jambe remontant vers mon sexe, ce qui ne fait qu’augmenter mon désir. Je suis à genoux face à elle… bisous, caresses et dé-robage… Elle est tout en noir en dessous aussi… Je m’enivre de ce corps que je retrouve, dégage ses seins, les accueille dans ma bouche, ma main écarte son string, elle mouille déjà… Tout va trop vite… De ses seins à sa chatte humide et tiède, nous repoussons coussins et sacs pour un assaut aussi rapide que vigoureux… C’est trop pour moi, je ne tiens plus, je suis en elle, je lui fais l’amour comme un débutant… trop vite… trop maladroitement mais l’envie est trop forte… la conclusion de nos premiers ébats s’est faite dans une précipitation que je n’avais plus connue depuis bien longtemps…

    La prise de la Bastille

    Je vous passe les détails mais nous sommes maintenant allongés dans la chambre.
    Je lui ai présenté mon nouvel ami (Appelons le Dudu puisque c’est un Dudu-Rex (mouais, je ne suis vraiment pas loin de faire de la pub, là ) qui attend dans son petit étui de soie, sa venue depuis près d’un mois pour la rencontrer pour la première fois. Elle est allongée sur le ventre et mes mains parcourent son dos tout en douceur, elle affiche sa sensibilité à ce type de caresses clairement. Il n’en faut pas plus pour que j’insiste dans mes mouvements recherchant à rallumer le plaisir et l'envie en son corps. C’est bon, c’est doux, de simples caresses sur un corps qui ondule pour les suivre. J’y rajoute maintenant des bisous qui vont de sa nuque à ses fesses jusqu’à frôler négligemment l’intérieur de ses cuisses.
    A nouveau, j’écarte ce string qui n’oppose pas de vraie résistance et ma langue retourne chercher sa moiteur… Lorsqu’elle me semble bien prête, j’invite Dudu à s’immiscer en elle. Petits tâtonnements pour lui commander par l’intermédiaire de son « joystick » (nom bien approprié...vraiment... ) de participer à nos ébats comme elle et moi l’entendons et la chaleur se met à monter… Elle a replié les jambes sous elle, m’offrant entièrement son joli cul. Dudu profondément ancré en elle, ma main gauche continue à s’occuper de son dos et parfois descend sur ses seins, ma main droite a le champ libre pour lui caresser l’entrée des artistes. Elle pousse maintenant de petits cris de plaisir… Parfois ma main gauche quitte son dos pour aller claquer ses fesses, la droite la pénètre maintenant plus vigoureusement. De l’une de ses mains elle me presse contre ses cuisses… C’est meilleur qu’une jouissance pour moi, elle prend son pied de plus en plus fort et j’adore lui offrir ce plaisir. Je la domine pleinement tout en lui offrant une jouissance bien réelle, le soupçon de violence de la main qui claque parfois sur ses fesses et de celle qui pénètre profondément son cul, la douce vibration de Dudu que je sens dans la main qui la pénètre et ses petits cris de jouissance qui s’amplifient progressivement m’excitent au-delà de toute émotion exprimable par de simples mots
    J’adore qu’elle m’appartienne comme cela, son plaisir explose et le mien enfle comme une montgolfière...
    Je la sens maintenant si câline que je la laisse s’occuper de moi. S’en suit une longue fellation, de celles que vous n’obtenez que comme récompense pour services rendus… Elle le couvre de douceurs, le prend profondément en elle… Après la violence de l’étreinte précédente, ces ondes de douceur font un bien fou…
    Elle a maintenant envie de m’emmener au 7éme ciel à mon tour et s’empale sur moi… S’en suivent une série de variation jusqu’à ramener ses pieds sous elle pour me procurer une caresse plus profonde de mon sexe et en accroitre l’amplitude… Quand elle commence à s’épuiser à cet exercice pour le moins musculairement demandeur, je la prends en levrette (Les lecteurs assidus de ma prose connaissent déjà ma passion pour cette position ) jusqu’à m’écrouler moi-même de fatigue.
    Deuxième petit social time câlin… L’horloge tourne mais je suis si bien collé à elle… et mon envie n’est pas tarie, loin de là.

    L'estocade

    Sans doute, la pression de l’horloge m’a-t-elle perturbé ou est-ce le fruit d’une simple incompréhension, ma demande de finir par la porte arrière s’est transformé en pénétration immédiate (avec la douceur nécessaire, je vous rassure ). Un peu abrupt, je l’avoue… J’en étais presque gêné mais apparemment le seul dans le cas… Douce Valérie, tu savais que ce n’était pas un manque de respect… juste un peu dirigiste mais tu sais aussi apprécier cela dans une mesure raisonnable… Et là ça repart en force avec ce côté mâle en rut obsédé comme un taureau par l’étoffe rouge…pour déboucher sur un nouvelle découverte malgré mon grand âge… ma première jouissance sans éjaculation … J’en étais sur le cul (non pas celui de Valérie, le mien… ). C’est en me laissant tomber sur le dos que j’ai senti mon cœur battre tellement fort comme il le fait seulement après une jouissance (je suis en froid avec ma salle de sport en ce moment… sinon je sais…merci… )… J’en vois déjà qui se disent…Mais il n’a pas joui …Comme il se la raconte …Ben si j’ai joui …Je crois juste que mon cerveau a refusé de le réaliser car il lui manquait un élément de preuve liquide … En sortant mon sexe, j’ai même regardé le préservatif en me demandant si …ben non … J’ai pourtant eu les contractions tellement reconnaissables et les sons gutturaux qui sortent d’un passé caverneux … Il y a pourtant eu le plaisir … Ben voilà… quelque chose que j’ai envie de revivre maintenant pour l’apprécier mieux qu’en me posant des questions stupides

Connectez-vous pour lire les 27 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    mai 2007
    Localisation
    Bruxelles - Mons
    Messages
    467

    Par défaut Bruxelles : VALERIE (se déplace)

    Je m’étonne de ne pas trouver sur Youppie de fil sur Valérie que j’ai rencontrée début du mois.

    La procédure de prise de rdv est assez exigeante : tél + mail de confirmation + sms de confirmation le jour même.
    Mais avec cela pas de surprise elle était bien au RDV. Tenue sexy à souhait (elle suit bien les directives), pas de soutien (bonnet b) et elle n’en a pas besoin J

    Elle ne reçoit pas mais se déplace uniquement chez vous ou à l’hôtel sur Bruxelles et le Barbant Wallon (et même plus loin si la durée du rdv y est). Activité secondaire donc pas toujours libre.

    Bien sûr ce n'est plus une jeunette ... mais vous l'oubliez très vite. Corps très bien entretenu pour ses 42 ans, dynamique et réceptive.


    Si vous aimez les vraies femmes qui apprécient que vous preniez totalement l'initiative et que vous les traitiez avec fermeté (limite dureté), alors vous trouverez en Valérie la partenaire idéale. Seul bémol : lors de fellation appuyée elle a tendance à faire sentir un peu ses dents mais un ferme petit rappel à l'ordre suffit.

    Sinon en résumé : embrasse, fellation nature, positions multiples, cob … Vaginale à mon avis et ne simule pas.

    Je compte la revoir bientôt ... pour profiter surtout des possibilités de l'attacher et un peu de la sodo ...

    Vaut largement le détour et les 200€ pour 2 heures sont mérités (+ hôtel bien sûr).

    Toutes les infos utiles sont sur son blog : procédure pour la joindre et confirmer, mail, GSM, description et photos, ses pratiques et préférences, ses tarifs :

    http://pourleplaisir.blog4ever.com/b...ex-348196.html

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité