Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Affections sexuellement transmissibles : discussion générale

  1. #


    Inscription
    mai 2013
    Messages
    3 318

    Par défaut En voilà une bonne nouvelle

    ... Il ne manquait plus que ça !

    Déjà, qu'on trouvait des souches résistantes dans le gonocoque, si maintenant on a droit à une "super gonorrhée", le latex devient plus qu'incontournable !

    https://www.cnews.fr/monde/2020-12-2...vorises-par-le

  2. #


    Inscription
    octobre 2016
    Messages
    525

    Par défaut

    Citation Posté par oxford Voir le message
    Non non Arno, je ne stresse pas, jamais… toujours cool, heureux et "safe"...
    Je sais Oxford.
    je ne te convaincra pas plus que tu ne me convaincras.
    on a suffisamment échangé là dessus sur ces pages.

Connectez-vous pour lire les 863 autres messages sur le sujet


  1. #


    v79 Guest

    Affections sexuellement transmissibles : discussion générale

    Copie d'un message de José Beauvit (septembre 2006) :

    Bogozz,
    Tu es célibataire, et effectivement la question se pose différemment pour ceux qui sont mariés et qui hésitent légitimement à provoquer une crise conjugale à cause d'une MST attrapée pour ne pas s'être intégralement protégé.
    Es-tu bien sûr que le risque d'attraper une MST lors d'une fellation non protégée est si faible qu'il en soit inférieur à attraper un cancer du poumon en respirant la fumée de cigarette ou à décéder dans un accident de la circulation ?
    En effet, le risque de se voir transmettre le virus HIV lors d'une fellation "sans" est notoirement faible - certains disent même pratiquement inexistant, ce qui est peut-être aller un peu loin en l'état du peu d'informations dont on dispose.
    Mais celui de se voir transmettre une blennorragie, une syphilis, des chlamydia ou une hépatite B ou C n'est est, en revanche, d'après ce que je crois avoir compris, pas négligeable.
    A fortiori en va-t-il en cas de rapport sexuel non protégé, avec la circonstance aggravante qu'une contamination par le virus HIV devient possible, même si le risque demeure relativement faible pour le partenaire "inserteur".


    Le routard de la lime

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité