Connexion
Votre pub ici    Youppie webcam confinement    

Discussion : Les récits de vos folles (ou navrantes) virées dans le Hainaut

  1. #


    Inscription
    juillet 2020
    Localisation
    France frontière Belge
    Messages
    96

    Par défaut

    Vacances tantriques en Hainaut …

    Voici un petit retour sur un pèlerinage tantra de 2 jours … de Tournai à Liège, en passant par Mons, Charleroi et Namur.
    Le trip était de profiter de 4 visites en 2 jours, si le corps et le palpitant tiennent le coup…

    Je me suis dit commençons par une valeur sûre, avec l’une des mes muses Estelle à Tournai ou Chris à Mons, et bien pas de chance, ce matin du départ Estelle n’était pas libre, et Chris trouvait la chaleur trop élevée pour un massage…

    Suivant comme toujours les avis des youppie potes, j’ai pris rendez vous pour Véronique, du côté de Charleroi, une belle rencontre. Une personne qui aime ce qu’elle fait, sincère, sympathique, pas du tout à regarder sa montre, pas de client avant ni après…la douche, tout seul puisque très petite, puis le massage, petit bémol, pas dans une pièce zen ambiance bouddha / bougies / musique…mais on a l’impression d’être dans le salon de sa voisine…massage très correct (à force de connaître tout le monde on devient difficile), une poitrine magnifique qui est son atout premier…la finition spéciale, comme j’avais pu lire sur youppie, voyant que je n’aimais pas, sympathiquement elle a terminé de façon traditionnelle…nous connaissons tous les limites du tantra, bon moment, mais pas de récidive, très bien pour qui voudrait découvrir le massage tantra…

    Pour le soir j’ai pris rendez vous avec Alix, Intemporel à Fleurus, suite à quelques avis positifs, alors que je visitais le quartier en attendant l’horaire, voici un coup de fil de la patronne, Alix est malade ??? bon, possible…déjà bien d’avoir prévenu…pas de rencontre…

    Le soir, par curiosité, je me suis laissé allé à faire du lèche vitrines du côté de Liège, d’abord rue de Marnix à Seraing, en voiture puis à pied. Quel endroit glauque !!! On se croirait dans un film, aux alentours que des usines abandonnées, et on s’imagine être dans le Bronx plutôt qu’en Belgique. La rue en elle-même, une impasse très très sale, une rangée de vielles bâtisses, des détritus partout, quelques sourires aux dames légèrement vêtues qui t’invitent à entrer, et ciao…
    Ensuite un petit tour rue Varin, beaucoup plus propre et sécurisant (commissariat de police juste à côté), beaucoup de vitrines fermées, quelques clins d’œil, sans plus.

    Le lendemain matin, toujours d’après vos avis positifs, j’avais rendez vous avec Christina.
    Ici c’est l’inverse de la rue de Marnix, il en faut pour tout le monde, quartier chic, propre, maison individuelle, pas de rendez vous à la chaîne. Christina est à l’image du quartier, belle, raffinée, sympathique, le style de femme qu’on aurait voulu épouser. La rencontre est conforme à son annonce QR et à vos commentaires précédents, rien à reprocher, douche, amour (avec un petit plus que je n’imaginais pas), gfe, discussion autour d’une coupe de champagne. Une valeur sûre. Récidive affirmatif…




    La Grouse

  2. #


    Inscription
    avril 2020
    Messages
    24

    Par défaut

    Carla rue de l abatoire à Hornu. Elle anonce 40 ans ,elle est plus proche des 50ans.À peine commencer, c'est bon tu a ejec😲.aucun sociale time.si vous voulez soulager uniquement votre porte monaie,vous êtes à la bonne adresse

Connectez-vous pour lire les 43 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    784

    Par défaut virée en Hainaut

    En ce 19 octobre, petite virée découverte des établissements du Hainaut …

    Institut « chez Béa » à Tournai tout d’abord :
    L’avenue de Maire, 36, à Tournai, c’est l’avenue qui , venant de Lille, joint la sortie de l’autoroute au centre-ville ; elle offre tout d’abord un stationnement aisé et gratuit. Je me présente donc vers 12h30 au numéro 36, immeuble bourgeois aux bannettes rouges et lampe caractéristique allumée, signe que l’établissement était ouvert ; je sonne et entre immédiatement dans un long couloir, évitant ainsi de rester dehors à la vue de tous. C’est alors que Béa je pense est venue m’accueillir, me faire asseoir dans un petit salon tout de suite à droite pour me présenter les diverses prestations. Je souhaitais un massage à l’eau tiède mais mon interlocutrice, désolée, m’indiquait que cela n’était pas possible à cause d’un problème de plomberie ; je pense que l’ayant déjà lu, l’immeuble souffre d’un problème général de plomberie [qu’ils fassent donc venir quelques polonaises et leurs « plombiers » de copains ]. J’opte donc pour un massage à l’huile chaude et me propose Johanna pour 1 heure avec finition manuelle 150 euros. La chambre est à l’étage et comme l’immeuble en général, elle est simple mais propre ; une lumière tamisée et un miroir rétro l’a rend chaleureuse. Le temps de chauffer l’huile et voilà Johanna, taille moyenne, mince, enjouée qui démarre la séance. Sans trop échanger de mots à ma demande, le massage est extra et je ne tarde pas à être complètement décontracté et enduit d’huile au verso. Passage au recto avec cette fois la possibilité de la doigter partout et une masturbation libératoire sympa tout à la fin dans les temps . Passage à la douche, grand nettoyage nécessaire , rhabillage, et me voilà reparti après la bise d’adieu à cette charmante jeune femme, pure tournaisienne à ce qu’elle m’a affirmé.
    En route vers de nouvelles aventures …

    Suite de ma virée wallonne en ce 19 octobre, à 15h00, après avoir déjeuné, je me rends à l’institut Eve à Mouscron, bd des alliés, 157. Stationnement facile derrière vers le complexe sportif. Arrivée à la porte (dans une discrétion sympathique), je sonne, une jeune femme blonde entr’ouvre, je distingue de suite un groupe de policiers et de pompiers derrière !!! et mon interlocutrice me demande aimablement de bien vouloir revenir d’ici 30 mn, tu parles ! Je vais donc me poster un peu plus loin en attendant, curieux, que la vérification de sécurité se termine. 20 mn plus tard, tout ce petit monde est parti dans plusieurs véhicules de police que je n’avais pas remarqués en arrivant !!! Quelques minutes après, arrivée des filles dans l’établissement.
    Je re-sonne donc et cette fois, on me fait entrer, il s’agit d’une maison particulière aménagée en établissement, on m’explique les tarifs et opte pour un massage de 30 mn avec finition manuelle 50 euros ; une vaste pièce se présente avec un siège où l’on prie de m’asseoir pour me présenter les filles qui, au nombre de 4, sortent de derrière un rideau (d’autres n’étaient pas encore en tenue je crois). Mon choix s’est porté sur Inès, une grande femme mince et chatain. On monte à l’étage laissant découvrir plusieurs chambres très bien décorée, mélange d’ancien et de contemporain, avec dans la même pas mal de miroirs un peu partout. Toutefois le caractère contemporain et sobre rend la pièce plus high-tech mais moins chaleureuse que les chambres de « chez Béa » à Tournai, mais c’est un goût personnel.
    Je ne sais si ce sont les frites de mon repas du midi, le fait que la fille soit restée habillée sans pouvoir la toucher (conditions du tarif), que la chambre m’inspirait sans plus ou que je restais sur le coup de la vérification de sécurité, toujours est-il que la séance s’est achevée en massage simple, Popol était à la sieste !!!

    La prochaine fois, afin de compléter ma connaissance des établissements wallons, mon intention sera de visiter « chez Nath » à Péruwelz.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité