Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Solingen : Erotikdiscothek ex Beverly 2000

  1. #


    Inscription
    juillet 2007
    Messages
    220

    Le Beverly 2000 pas près de renaître de ses cendres

    Triste nouvelle mais d'après ce que je viens de lire dans un journal de Solingen, le Beverly 2000 n'est pas près de renaître de ses cendres !

    Il s'agissait d'un incendie criminel, l'incendiaire a été condamné mais l'affaire est en appel.

    Les autorités du village voudraient que le propriétaire nettoie les décombre mais celui-ci n'a pas les moyens encore moins de reconstruire.

    En effet les assurances refusent de payer au motif qu'il avait déclaré le Beverly 2000 comme restaurant et non comme un partytreff ! De longues années de procédures en vue !

    Les hôteliers du coin estiment leurs pertes de nuitées à 100.000 EUR/an !

    L'office du tourisme essaie de développer un tourisme avec des vélos !

    En photo les ruines du Beverly 2000 comme paruent dans le Solingen Tagleblatt

  2. #


    Inscription
    mars 2008
    Messages
    349

    Par défaut

    Nom de dieu !!!

    Oh non, j'ai de superbes souvenirs de ma (seule) escapade là-bas, je pensais justement y retourner... Heureusement qu'il n'y a aucun blessé.

Connectez-vous pour lire les 64 autres messages sur le sujet


  1. #


    mufu Guest

    Par défaut Solingen : Erotikdiscothek ex Beverly 2000

    Je suis surpris qu'ilsoit à peine fait référence au Beverly sur ce forum et me permet d'ouvrir un nouveau fil sur le sujet.

    http://www.beverly2000.net/

    Le Beverly est ouvert depuis une dizaine d'années et a développé un concept original. Il date d'une époque où les Partytreff n'étaient pas encore inventés et les Swinger clubs donnaient du piquant à leur soirées avec les Männerübeschuss parties.
    Pour inviter plus d'hommes, il fallait quelques femmes seules mais pour ne pas rebuter les couples, il ne fallait pas qu'elles apparaîssent professionnellles. Le Beverly s'est toujours défendu de payer ce personnel féminin mais la seule motivation de satisfaire une passion est peu crédible.
    Le Beverly est unique en ce qu'il a su garder une majorité de couples tout en assurant une prestation orgiaque au hommes seuls. On est loin du 'sex garantee' flamand; ici le célibataire d'un soir s'en va en criant pitié!

    Avant de raconter ma soirée de vendredi, je dois insister sur le fait que je m'étais largement dopé et que je disposais de prothèse pour retenir le sang là où il faut et que donc je ne peux revendiquer l'étabissement d'un record officiel! n'empèche que j'ai pratiquer en un soir cequ'il est sain de pratiquer en un mois pour une personne de mon age.
    Arrivé à 18h00 pour ne pas perdre une miette, l'entrée est de 125 euros le vendredi. L'établissement ne cherche pas à casser les prix mais les prestations culinaires et disco sont à la hauteur! Quant au reste, it is up to you.
    Première constatation: tout le personnel féminin 'non payé' est déja là et s'entretient sans se soucier de moi. Je passe au vestiaire pour mettre la tenue de riqueur (sous vètements noirs obligatoire)
    L'activité ne commence vraiment qu'à 7 heures; j'en profite pour me gaver de produit frais au restaurant. Les lieux se décomposent en une grand discothèque avec bar, un petit bar lorsque la discothèque est fermé en semaine, un couloir restaurant, un labyrinthe de salles qui vont de la classique Wiese au donjon. Le première étage est constitué d'autres salle d'ébat mais est off limit pour les célibataires.
    Le staff féminin est constitué de quelques allemande quarantenaires et d'un nombre croîssant de filles plus jeunes venues de l'est. bien que mes dernières visites remontaien à 6 mois et 18 mois, plusieurs filles m'ont reconnues!Sur les sept heures qui ont suivi, je pense avoir passer la moitié à insérer une langue ou un vit dans un vagin. Aprés quelques risques d'explosion lors des premiers rapports qui m'aurait fait perdre un temps précieux, le rythme est venu et je pouvais limer sans contraintes autre que la fatigue musculaire qui me conduisait à reprendre quelque force au restaurant. Revenu au labyrinthe, il ne fallait pas plus de deux minutes pour qu'une main baladeuse ne m'invite à la session suivante.
    Parmi mes fait d'armes: Christina a asséché deux jeunes turques pendant que je limais en levrette; Il est vrai que c'est elle qui faisait tout le travaille pendant que j'essayais de rester debout sur mes genoux!

    Pour finir par une note un peu plus négative (qui ne concerne pas la fraiche Christina) l'hygiene ne semble pas écrite avec un grand S au beverly. La seule personne que j'ai rencontré dans les douches homme était un français et les filles ne prennent pas le temps de s'interrompre pour mieux nous servir.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité