Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : La vie en club!

  1. #


    Inscription
    août 2012
    Messages
    1 709

    Par défaut Modèles économiques

    Ce qui m'intéresserait de mieux comprendre, ce sont les modèles économiques des Partytreffs/FKK : cela permet de comprendre les comportements des oursonnes. Ex : au Samya , l'heure est à 75 euros (et non 100 euros = 2 X 50 euros par 1/2 heure). Du coup les oursonnes ont tendance à accélerer le rythme à l'approche de la fin de la première demi-heure, la seconde étant moins rentable.

    J'ai appris récemment que certains clubs "prélèvent" sur le prix de la session que l'on verse à l'oursonne une dizaine d'euros pour la location de la chambre... J'ai assisté dans un club en périphérie de Cologne, à une scène d'enguelade entre la Thekefrau et les oursonnes qui restaient trop souvent à la machine à sous. Quand on sait que l'établissement touche un pourcentage sur les sessions, on comprend mieux... C'est un peu en contradiction avec l'esprit de la loi allemande qui stipule que les oursonnes sont indépendantes, et ne doivent subir aucune pression sur le nombre de sessions qu'elles réalisent.

    Le cas des Partytreffs est un peu ambigu : on ne sait pas trop si elle sont payées à la journée, ou au ticket.Dans le premier cas, peu de motivations des oursonnes qui peuvent avoir un comportement fuyant. Dans le second cas, j'ai entendu des rémunérations qui font réfléchir (de l'orde de 5 euros la session) . Au Gleizstall (Parttreff : 100 euros all inclusive), le Thekefrau notait srupuleusement les temps de session, l'oursonne se fait elle rémunérer au temps passé ? C'est vrai que les oursonnes n'étaient pas "chrono", contrairement au Poppstall ou au bout de 20 mn, elles vous disent qu'il faut vite finir ...

  2. #


    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Ici et là mais pas assez là...
    Messages
    19 926

    Par défaut

    Citation Posté par ellieba Voir le message
    Question qui a fait peut être l'objet d'un Post ?

    Les FKK sont ils aussi fréquentées par des lesbiennes ? Avez vous déja croisé des "clientes" ?
    Début de réponse ici https://youppie.net/showthread.php?8020
    et ici aussi https://youppie.net/showthread.php?25734

Connectez-vous pour lire les 56 autres messages sur le sujet


  1. #


    Lula Guest

    Par défaut La vie en club!

    Cela faisait plusieurs mois que j’envisageai de tester l’autre côté de la vie en club. Après avoir fréquenté les FKK en tant que cliente je me suis enfin décidée à aller y travailler. Durant un mois je fouille youppie entièrement afin de trouver la perle qui me plairait, mais aussi qui voudrait de moi.
    Les critères de sélection étaient simples :
    - Ne pas être nue
    - Avoir un hôtel peu cher à proximité
    - Avoir l’air tranquille, voir effet cosy
    - Surtout ne pas être trop fréquenté.

    Apres hésitation entre le Samya et le LR, je contacte le LR (l’hôtel est dans la rue entre autre), et tombe sur une dame des plus « charmantes » (ironie) qui m’explique que « du spricht nicht deutsch » et donc qu’elle ne voulait pas de moi. Soit, je laisse tomber, et continue de fouiller youppie un peu découragée (je sais, je me mine facilement), jusqu’au moment où je tombe sur le PHG. Je fonce sur leur site et je vois que je peux être en contact pour un « entretien d’embauche par tel » mais cette fois en anglais. Je me dis c’est bon signe, je les appelle, leur demande leurs critères, les papiers nécessaires, etc. et voilà le rdv fixé. Je réserve alors l’hôtel (abusé ! il n’est pas tout près, mais qu’importe), et je prépare mes affaires pour mon excursion dans la peau d’une oursonne.

    Jour J, je prends la route en direction de l’hôtel, afin de finir de me préparer au mieux pour mon premier jour. Maquillage, coiffure, tenues, préparation du sac, tout me semble ok, mais j’ai oublié quoi ? Comment me comporter devant le boss ? Mon discours est-il compréhensible ? Est-ce qu’il va vouloir de moi ? Eh merde ! Qu’importe ! Je ne me suis pas tapée plus de 3h de route pour faire marche arrière maintenant. Je jette mon sac dans la voiture et je file vers le club, j’ai mal au ventre, je stress à mort, mais je ne dois plus me poser de questions… La route me semble interminable ! Mon cœur s’emballe ! J’ai envie de vomir ! Ça va aller, je tente de respirer calmement !!!! Je rentre sur le parking du club, je m’avance vers l’entrée principale, je descends de la voiture, prends mon sac, j’attends 5, 10mn peut être, et me voilà devant la porte d’entrée du Planet Happy Garden ! Je tente d’entrer, mais quelle cruche, je dois sonner !!! Première bourde ! La honte !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité