Connexion
Votre pub ici    Youppie webcam confinement    

Discussion : Profondeville : KATERINA (blonde quadragénaire) [arrêt d'activité]

  1. #


    Inscription
    janvier 2010
    Messages
    17

    Par défaut Dans l'attente d'un retour.

    Katerina, Je n'ai eu l'occasion de la rencontrer que 2 fois avant son arrêt, 2 moments inoubliables de plaisirs partagés. Une femme libertine superbe aimant vraiment le sexe, un vrai délice.
    J'ai moi aussi très envie de la rencontrer à nouveau, et surveille régulièrement son fil.

    Dans l'attente d'un retour possible, avec l'espoir de te revoir au moins encore une fois, mille bisous ma belle.

  2. #


    Inscription
    août 2009
    Messages
    23

    Par défaut News?

    Bonjour,

    L'un d'entre vous aurait-il des nouvelles de la délicieuse Katerina? Elle avait annoncé son arrêt fin 2012, mais il me semble avoir vu une annonce de sa part sur lili.be, l'été passé...

    Mince espoir de la voir refaire surface cet été-ci...

    @+,
    Métis Libertin

Connectez-vous pour lire les 42 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    janvier 2010
    Messages
    17

    Profondeville : KATERINA (blonde quadragénaire) [arrêt d'activité]

    Le récent crash de la DB de notre bien aimé forum, nous prive tous d’un très grand nombre d’évaluations et/ou de récits de nos rencontres charnelles. Le post de ma première rencontre avec Katerina ayant lui aussi disparu, je me devais de ré-ouvrir un fil sur cette superbe femme sensuelle et sexy, qui m’a fait passer un moment inoubliable.
    Ayant gardé une copie du post initial sur mon PC, voici donc ci-dessous le récit de ma visite chez Katerina le 23 mars dernier.


    Katerina, une véritable perle.

    N’arrivant pas à trouver avec Blondine d’instants communs pour une nouvelle rencontre, du fait que ses disponibilités se trouvent principalement en fin d’après midi, alors que mes possibilités sont plutôt le vendredi matin, je me suis décidé à contacter Katerina dont je suivais, depuis un bon moment, le fil sur youppie.
    Après plusieurs échanges de mails courtois et l’envoi de photos, Katerina accepta de me recevoir le vendredi 23 mars à 10h00.
    Ce vendredi, je suis donc parti d’Epernay de très bonne heure, en direction de Namur, tout heureux de pouvoir partager une heure de plaisir avec elle.
    Moi qui aime le sexe et la tendresse, je peux vous assurer que ce fut réellement un pur moment de bonheur.

    Arrivé à l’adresse indiquée, j’appuie timidement sur la sonnette et attends, l’attente me semble si longue que je sonne de nouveau, puis ne sachant pas si cette sonnette fonctionne, je frappe à la porte. Katerina est elle bien là ? Pas de réponse, un doute s’installe, ai-je fait tout ce chemin pour rien ?
    Je ne bouge plus et tends l’oreille…., et soudain, j’entends le bruit de talons qui marque le carrelage, ouf, elle est bien là.
    La porte s’ouvre, et comme un rayon de soleil Katerina apparaît, une superbe femme blonde, cheveux mi longs encore mouillés, très souriante, et vêtue comme je lui avais demandé, très classe dans un ensemble jupe, chemisier et bas noirs.
    - Bonjour, me dit-elle,
    - Bonjour, j’ai eu comme un doute, lui réponds-je.
    - Non non, j’étais encore sous la douche, désolée.
    Après les traditionnels bisous d’accueils, Katerina me donne quelques explications sur cette situation, et me dit qu’elle va devoir finir de se sécher les cheveux.
    Les présentations terminées, nous empruntons l’escalier qui mène au salon. En la suivant dans cet escalier, j’en prends déjà plein les yeux, cette jupe courte et moulante dessine parfaitement la rondeur de ses fesses, et laisse voir de superbes jambes joliment galbées, et bien rehaussées par ses chaussures à talons. A cet instant, je regrette déjà que ce soit là ma toute première visite, tant j’aimerai lui caresser les jambes, faire glisser ma main sur l’intérieur de ses cuisses, mais timide, je n’ose pas le faire.
    Katerina me propose alors de l’attendre dans le salon, et place au frigo la bouteille de champagne que j’avais amené. Je patiente donc, et après une bonne dizaine de minute, j’entends de nouveau claquer les chaussures sur le carrelage, Katerina est de retour, les cheveux séchés elle apparaît encore plus jolie, avec des yeux magnifiques.

    Katerina sort alors deux coupes, et débouche le champagne, puis nos coupes en mains, nous nous asseyons sur le bord du canapé, et entamons une discussion concernant notre forum bien aimé. Assise à coté de moi, sa jupe légèrement remontée laisse apparaitre la fine et jolie dentelle de ses bas. Katerina est plus que sexy, pleine de charmes et vraiment très sympathique.
    Quelques échanges de bisous, mais toujours très tendu, j’ose à peine poser ma main sur son genou, et caresser le haut de ses cuisses. Lui ayant préalablement demandé si elle voulait que je prenne une douche, et voyant bien que je suis très tendu, elle me propose d’aller me décontracter sous la douche.

    La douche prise, je suis effectivement un peu moins stressé. J’entre alors dans la chambre nu comme un ver, Katerina s’approche de moi, je la prends dans mes bras, et nous échangeons quelques tendres baisers. Mes mains se promènent sur son chemisier, et après quelques bisous dans le cou, elles descendent vers le zip de sa jupe. Non sans quelques difficultés, je fais glisser cette sacrée fermeture tout en m’asseyant sur le bord du lit. Toujours debout et face à moi, Katerina fait tomber sa jupe, et je découvre à cet instant que la coquine ne porte pas de culotte. Katerina s’approche de moi, je lui caresse les fesses, les jambes, quelles jambes, bien galbées et bien fermes, puis après un petit bisou sur le haut de son minou, je me relève et essai sans réussite de lui enlever son soutien gorge. Après quelques petits rires complices et Katerina se le dégrafe.

    Je m’allonge alors en travers du lit et lui demande de venir se placer sur moi. Assise sur mon ventre, je lui caresse les seins, les épaules, les bras, descends mes mains sur ses hanches, je les passe sous ses fesses pour la remonter légèrement, afin de pouvoir me glisser entre ses cuisses jusqu’à son jardin secret.
    Je donne là, quelques petits coups de langue, puis entame l’exploration linguale de son intimité. La sensation est très agréable, ma langue alterne les mouvements rapides et les instants de léchage plus doux.
    Katerina semble aimer qu’on lui broute le minou. Après m’avoir laissé reprendre un peu de respiration, elle place sa chatte sur ma bouche, et entame des petits mouvements de va et vient sur ma langue. Je l’entends pousser des petits gémissements, elle règle elle-même la pression, tantôt appliquant fortement son sexe sur ma bouche, tantôt se relevant pour que je lui lèche et titille ce très beau minou.

    Après ce début plus que sympathique, c’est maintenant à son tour de s’occuper de moi, Katerina enrobe alors délicatement mon sexe de sa bouche. Puis avec beaucoup de douceur sa langue vient me taquiner le dessous du gland, une agréable sensation s’empare de moi. Je me raidis, j’écarte les jambes. Katerina se repositionne face à moi, et plaçant ma verge dans la paume de sa main, elle entame de longs vas et viens sur toute la longueur de la hampe, avec à chaque passage le léchage de mes petites couilles. Ses lèvres se reposent ensuite à nouveau sur le gland, et recommence à me sucer la queue. Un vrai plaisir, que du bonheur.

    Nous remontons ensuite vers le haut du lit et nous nous embrassons de nouveau, ma main caresse ses seins, puis ma langue descend entre ses seins, puis va taquiner ses petits tétons, tourne autour, mes mains resserrent ses seins, permettant ainsi à ma langue de passer d’un téton à l’autre. Je décide ensuite de continuer l’exploration, ma langue glisse alors lentement vers son bas ventre, pendant que mes pouces continuent à jouer avec ses petits tétons, qui durcissent. Doucement mais sûrement je descends vers le fruit défendu.
    Je lui écarte délicatement les cuisses, ce qui me donne l’occasion d'admirer encore plus son petit minou.
    Ma langue se pose de nouveau sur son sexe, et démarre lentement le léchage de ce joli petit abricot.
    Elle s’active, tourne, s’enfonce puis remonte cette chatte toute humide, pour trouver, titiller et sucer son petit bouton. Mes mains s’agrippent à ses hanches, je lèche, je lèche, je suce, je suce, la succion est de plus en plus prononcée, et Katerina émet des gémissements de plus en plus rapprochés…... Puis d’un coup elle resserre ses cuisses, et appuie fortement ses mains sur ma tête qu’elle bloque contre son sexe. Je sens comme des petits spasmes, est-elle en train de prendre son pied ?
    Je tente de relever la tête pour la regarder, puis je continue avec application, en espérant lui procurer du plaisir.

    Changeant de position, je me retrouve de nouveau en travers du lit, Katerina se penche sur moi, et sa bouche gourmande recommence à me sucer, je me redresse alors légèrement en appui sur les coudes, pour profiter pleinement du spectacle, mettre des images sur cette douce sensation. Avec le bout de sa langue Katerina me taquine le dessous des couilles. Tout en me caressant la queue et le gland, elle met dans sa bouche une de mes petites boules, qu’elle suce un petit moment avant d’entamer avec sa langue d’agréables allers et retours le long de ma verge. Katerina me lance de temps à autres des petits regards coquins, et voyant qu’elle me procure un réel plaisir, fait durer ce merveilleux moment. Elle maîtrise parfaitement la situation, alternant temps forts et moments plus doux. J’ai tellement peur de tout lâcher que je lui demande un moment de répit.

    Je descends du lit, me mets à genoux sur le coté, et demande à Katerina d’approcher sa petite chatte. J’ai encore envie de me délecter de cet endroit. Gentiment, elle glisse sur le dos et se positionne les cuisses bien écartés face à moi, doucement j’écarte ces petites lèvres, et recommence à lécher avec plaisir cet endroit vraiment merveilleux. Ce sexe est vraiment comme un cœur qui bat.
    Je prends alors une petite gorgée de champagne restant dans ma coupe, et viens doucement le déverser sur son petit clito, Katerina ondule son joli petit corps, se tord, je lèche je lèche, titille son petit bouton. Elle gémit, me tient la tête avec ses mains, j’accentue la pression, masse du majeur le haut de son minou, fait mine de mordiller quand d’un coup Katerina resserre ses cuisses et me tient la tête.

    Je me remets debout sur le coté du lit, Katerina vient s’asseoir sur le bord, puis me caresse le sexe, me masse les testicules dans le creux de sa main, me reprend le sexe en bouche et recommence alors une longue et délicieuse fellation. Cette bouche, ces lèvres qui massent et câlinent toute la longueur de ma queue, me procurent à nouveau une sensation des plus agréable. Mes mains viennent caresser ses cheveux, son visage, Katerina suce divinement bien, la pression remonte progressivement, quel plaisir !! La tête dans les étoiles, je suis à la limite de l’explosion.

    Katerina se penche alors vers la table de chevet, ouvre le tiroir, sort les préservatifs et m’enfile le petit capuchon. Je m’allonge, et comme une panthère Katerina remonte sur le lit, viens sur moi, ses lèvres trouvent les miennes pour un baiser fougueux, puis elle s’enfourche délicatement sur ma queue. Telle une cavalière Katerina mène le tempo, commence par de lents mouvements, pendant lesquelles mon pouce vient lui taquiner le minou, les mouvements prennent de l’amplitude, elle se redresse, mes mains effleurent ses seins, lui serrent la taille, caressent ses hanches, je m’agrippe à ses fesses.
    Elle se penche alors sur moi, et nos langues se lient à nouveau pour un long french kiss langoureux, puis elle se redresse, ma langue cherche alors ses seins et lui taquine les tétons. Toujours bien empalée à fond sur ma queue elle accélère le rythme, les mouvements de son bassin sont maintenant de plus en plus appuyés. Katerina est encore plus belle. Je lui prends alors les seins à pleines mains, elle place les siennes sur les miennes et appuie, ce qui me force à les lui serrer fortement. Agrémenté de petits cris réguliers, elle maintien le rythme. Je lui propose alors de passer en levrette, ce qu’elle accepte sans soucis.

    Je descends donc du lit et Katerina vient se placer sur le bout du lit, à genoux sur le bord, les cuisses franchement écartées. Une fois en position, ma verge s’enfonce en elle doucement et progressivement jusqu’au bout, la tenant par les hanches, j’entame alors un va et viens régulier qui fait remonter la pression.
    Mes mains caressent ses superbes fesses, puis la prenant par les hanches, j’accélère le mouvement, mon ventre vient régulièrement taper contre ses fesses. Je me penche, pour lui caresser les épaules, puis les seins, mes mains passent sur son dos, ses hanches, je lui caresse à nouveau ses jolies fesses, et du pouce avec un peu de salive je lui masse doucement et délicatement le petit trou. Cela semble ne pas lui déplaire, je la vois prendre un certain plaisir, j’ose lui demander si je peux continuer, Oui, vas y, tu peux, me dit elle. Mais cette superbe vue sur son très joli fessier, me donne vraiment envie de continuer, d’aller plus loin. Je me décide à lui demander si elle accepterait que je lui pénètre son petit orifice. Si tu veux, me répond-elle.

    Avec son accord, j’essai donc l’introduction, mais n’y arrivant pas facilement, Katerina se redresse et me propose de mettre du lubrifiant. Après en avoir enduit ma verge, et massé son petit trou, Katerina se repositionne à genoux au bout du lit. Debout, je pénètre enfin délicatement ce petit orifice et commence alors une sodomie tout en douceur et en profondeur. Elle semble aimer cela, je la sens monter dans les tours, ses gémissements sont de plus en plus réguliers et de plus en plus forts, une de mes mains glisse de sa taille vers son mont de venus, je m’essaie à lui caresser le minou. Katerina se cambre davantage, les seins plaqués sur le lit, son regard se tourne vers moi, la situation la rend encore plus belle. Progressivement j’accélère, mes petites boules claquent sur ses fesses fermes, je lui serre alors fermement la taille, son regard croise de nouveau le mien, ce qui accentue mon excitation. Mes mains tapotent sur ses fesses.
    Frappe moi les fesses, me lance t’elle.
    Mais osant à peine frapper ses splendides fesses, j’esquisse seulement quelques petites claques.
    « Oui vas y, … ».
    Cette demande de Katerina, associée à la superbe vue sur cette croupe ferme et bien ronde, et le bruit augmentant l’excitation, me poussent à appuyer davantage les claques suivantes.
    « Oui vas y, ….encore ».
    Quelques frappes supplémentaires, et je décide de câliner à nouveau ses jolies fesses.
    Après ce passage agréable, j’augmente de nouveau la cadence, l’accélération de ce pilonnage me procure un immense plaisir, que c’est bon, que c’est bon, je suis aux anges. A en juger par sa respiration haletante, et ses cris réguliers, Katerina doit sans doute aussi y prendre du plaisir.
    Etant aux commandes depuis un bon moment, et ne voulant pas y lâcher la sauce, je décide de m’extraire avec un peu de regret de cet endroit merveilleux.

    A peine ai-je le temps de reprendre mes esprits, que Katerina après s’être rapidement retournée et assise sur le lit, reprends mon sexe en bouche, pour une dernière fellation nature.
    Je sens de nouveau, ses lèvres toujours aussi gourmandes me recouvrir le gland et m’astiquer la tige, puis avec le bout de sa langue experte, elle me titille le dessous du gland, tout en manipulant mes testicules.
    Je m’allonge de nouveau sur le lit, Katerina entame alors une énergique et vigoureuse masturbation, agrémentée de léchouilles et gobages de mes petites boules. Un vrai plaisir.
    Katerina augmente le serrage de sa main, ce mouvement entre la base du pénis et le gland s’accélère tellement que je ne peux plus me retenir, et sans avoir eu le temps de prévenir, la semence gicle.
    Avant de repasser à la douche, nous sommes ensuite restés un bon moment allongés sur le lit, à discuter, Katerina continuant à me caresser le sexe et me dorloter les petites boules.

    Ce fut pour moi en tout cas, une excellente rencontre. Katerina est une superbe femme très sexy et sensuelle, elle est vraiment douce, attentionnée et très active, avec des yeux charmeurs et un vrai regard. Elle a su totalement et parfaitement gérer cette première rencontre pour m’amener progressivement vers l’extase.
    J’espère pouvoir la revoir à nouveau, elle a tellement tout fait pour me mettre à l’aise et me faire passer un moment inoubliable.
    Katerina j’ai réellement pris un immense plaisir tout au long de cette session, j’espère que ce fut un plaisir partagé.
    Merci encore pour ces moments délicieux.

    A bientôt si possible.
    Bisous.
    Sparnacien

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité