Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Pourquoi suis-je ici ?

  1. #


    Inscription
    avril 2012
    Localisation
    Euphor
    Messages
    340

    Par défaut Alors ?

    6 mois après, Tu en es où ?

  2. #


    Inscription
    septembre 2009
    Messages
    191

    Par défaut Pas de leçon à donner...

    Citation Posté par PornPornPorn Voir le message
    Bonjour à tous,

    J'ai découvert Youppie il y a un an, me suis inscrit en novembre 2011 pour avoir accès à tout le contenu, mais je ne poste mes premiers messages qu'aujourd'hui. J'ai la petite trentaine, possède un bon métier et des revenus confortables, ma femme est une belle sud-américaine que j'aime de tout mon cœur et avec qui je vis depuis 5 ans.Mais si je suis inscrit ici, il y a bien une raison.
    Il y a 1 an et demi, à l'occasion d'un voyage professionnel à Prague pour un contrat de plusieurs millions d'euros, le client n'a pas lésiné sur les moyens pour fêter la signature... Gueuleton monstre, alcools et drogues de première qualité, et escorts au programme. J'étais réticent pour les putes au départ, parce que j'aime ma femme et que je ne suis pas du genre infidèle, mais la drogue a flingué ma volonté, et j'ai craqué.
    J'ai énormément culpabilisé, vous n'imaginez pas. Ma femme m'apporte absolument tout. Elle est magnifique, c'est la femme de mes rêves, une beauté exotique, avec énormément d'esprit, d'intelligence, et une véritable chienne lubrique qui me donne absolument tout ce que je veux au lit... Bref, je n'avais aucune raison de faire ça. Et je suis même devenu un meilleur conjoint pour elle. Mais passée la culpabilité des premières semaines, je me suis mis à faire des recherches sur internet sur ce monde qui m'était totalement inconnu, celui de la prostitution... Et bien sûr, l'envie de recommencer est revenue...
    Je n'ai "fauté" qu'une fois, mais je pense régulièrement à recommencer. Pourquoi, puisque je n'ai pas de manque ou de frustration ? Simplement l'envie de baiser une autre femme que la mienne.
    Aucune leçon à donner car, objectivement,je ne pourrais pas... mais ton message m'a semblé proche de ce que j'ai vécu.

    Je vais, d'abord, commencer par des reproches:
    - tu as touché à la came et il faut, selon moi, absolument éviter ... même si c'est la fête à l'occasion de la signature d'un gros contrat avec l'ambiance et les putes qui papillonnent (et payées pour ça d'ailleurs).
    Dans ce contexte, la came est faite pour te faire plonger. Te faire baisser les armes (au prétexte de partager un moment de fun).

    - tu partages ta vie avec une magnifique sud-américaine:
    moi qui ai vécu autrefois en Amérique du Sud, je serai, jusqu'à la fin de ma vie, amoureux de ces latinas qui sont parmi les plus belles femmes au monde (je ne parle pas ici seulement du côté esthétique). J'ai eu la chance d'en avoir dans mes bras et je regrette ces instants magiques de belle vie vibrante.

    - j'ai, moi aussi un temps, partagé ma vie avec une superbe asiatique à qui je ne pouvais rien reprocher et qui rendait fous beaucoup d'hommes qui la croisaient. Mais elle ne s'en souciait pas. Pire même, elle ne réalisait pas leur regard concupiscent. Elle était à mon bras, s'y sentait très bien et n'éprouvait rien d'autre que d'y rester.

    Mais moi aussi, trentenaire à l'époque (comme toi aujourd'hui), je ne pouvais m'empêcher de regarder ailleurs... et de glisser dans les bras magnifiques d'une belle et jeune indienne.

    Ton message pose une question qui est celle de la quadrature du cercle.
    Certains ont, parfois, la magnifique chance d'avoir une magnifique femme à leurs bras... sans pouvoir s'empêcher de regarder sur le côté celle qui déambule.

    Il y avait, autrefois, un film sans prétention dont le titre était: "Celles qu'on aura jamais".

    A toi de voir et gérer les choses.
    Tu es jeune encore et toi seul ressent tes désirs.

    Mais pose-toi une question : es-tu prêt à accepter de perdre ton amour sud-américain ? Es-tu, finalement et sans le savoir, lassé d'elle ? Te manque-t-il aujourd'hui quelque chose dans ta relation ? Dois-tu envisager un piment supplémentaire (libertinage, triolisme, etc..).?

    Pour ma part, j'ai renoncé à ces questions difficiles.
    Je vis désormais seul et profite de ma liberté pour savourer des instants dans de beaux bras féminins.
    Pas question de me retrouver dans cet état difficile d'aimer une femme et de ne plus réfréner cette pulsion de me jeter dans les bras d'une autre: en le faisant, j'ai compris que je détruisais ce que j'avais construit.

    Aujourd'hui, je ne promets plus rien, ni aux autres ni à moi-même.
    Triste vie dirons certains et ils n'ont pas tort.

    Mais si demain, je retombais amoureux, alors je tenterais de gérer les choses avec plus de recul.

    Facile à dire, pas évident à faire.
    Encore que, avec l'âge, les choses semblent être plus simples.

Connectez-vous pour lire les 19 autres messages sur le sujet


  1. #


    PornPornPorn Guest

    Par défaut Pourquoi suis-je ici ?

    Bonjour à tous,

    J'ai découvert Youppie il y a un an, me suis inscrit en novembre 2011 pour avoir accès à tout le contenu, mais je ne poste mes premiers messages qu'aujourd'hui. J'ai la petite trentaine, possède un bon métier et des revenus confortables, ma femme est une belle sud-américaine que j'aime de tout mon cœur et avec qui je vis depuis 5 ans.Mais si je suis inscrit ici, il y a bien une raison.
    Il y a 1 an et demi, à l'occasion d'un voyage professionnel à Prague pour un contrat de plusieurs millions d'euros, le client n'a pas lésiné sur les moyens pour fêter la signature... Gueuleton monstre, alcools et drogues de première qualité, et escorts au programme. J'étais réticent pour les putes au départ, parce que j'aime ma femme et que je ne suis pas du genre infidèle, mais la drogue a flingué ma volonté, et j'ai craqué.
    J'ai énormément culpabilisé, vous n'imaginez pas. Ma femme m'apporte absolument tout. Elle est magnifique, c'est la femme de mes rêves, une beauté exotique, avec énormément d'esprit, d'intelligence, et une véritable chienne lubrique qui me donne absolument tout ce que je veux au lit... Bref, je n'avais aucune raison de faire ça. Et je suis même devenu un meilleur conjoint pour elle. Mais passée la culpabilité des premières semaines, je me suis mis à faire des recherches sur internet sur ce monde qui m'était totalement inconnu, celui de la prostitution... Et bien sûr, l'envie de recommencer est revenue...
    Je n'ai "fauté" qu'une fois, mais je pense régulièrement à recommencer. Pourquoi, puisque je n'ai pas de manque ou de frustration ? Simplement l'envie de baiser une autre femme que la mienne.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité