Connexion
Votre pub ici - DE    Youppie webcam confinement    

Discussion : Législation et FKK

  1. #


    Inscription
    août 2008
    Messages
    527

    Par défaut

    Citation Posté par Stano Voir le message
    c'était de l'humour, je suppose

    mais dans les FKK, c'est le club qui est chargé de la récolter et de la verser à l'état

    en contrepartie de cette cotisation, elles ont droit aux prestations de sécurité sociale

    salut,

    c'est un montant alibi à mon avis. a) pour faire du fric b) compter les gonzesses et les faire passer à la caisse lors de la déclaration d'impôt par la suite.
    j'ai un doute pour la sécu. comme la sécu est plus que compliquée pour les gens "dits" normaux je pense que pour ces dames le payement des prestations doit être compliqué à souhaits , je vais me renseigner.

    jason

  2. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    5 655

    Par défaut

    Citation Posté par ANTOINE26000 Voir le message
    "on est pas gratuit"
    --- désolé je pensai que c'était un forum gratuit
    c'était de l'humour, je suppose

    exemple étonnant, j'ai appris que les FKK doivent payer une taxe quotidienne de 25€ par fille présente
    ce n'est pas une taxe : c'est la cotisation sociale journalière que toutes les prostituées doivent verser, qu'elles travaillent dans un FKK ou en indépendante
    mais dans les FKK, c'est le club qui est chargé de la récolter et de la verser à l'état

    en contrepartie de cette cotisation, elles ont droit aux prestations de sécurité sociale

Connectez-vous pour lire les 53 autres messages sur le sujet


  1. #


    v79 Guest

    Législation et FKK

    Copie d'un message de Routard4758 (septembre 2006) :

    La prostitution est légalisée en Allemagne, mais pas les établissements. Les FKK ne mettent qu'à disposition des infrastructures, et ce qui se passe entre les filles et les clients ne regarde pas le club. Les filles peuvent donc pratiquer légalement la prostitution y compris dans un établissement mais en tant que travailleuse indépendante. Les FKK peuvent imposer un règlement pour leur établissement mais n'ont théoriquement aucune autorité sur l'activité de prostitution des filles. Les FKK n'ont donc pas d'obligation légale ni de responsabilité en la matière. Certains essaient de réclamer un suivi médical aux filles, mais beaucoup abandonnent car tout cela se heurte à un tas de problèmes pratiques (les filles partent et viennent, que faire en cas de MST avérée, un herpès par exemple devrait interdire la fille de travailler à vie etc...).

    Aux Pays-Bas, les établissement ont de véritables licences de bordels, comme les bars ont des licences d'alcool. Ils sont donc soumis à des lois précises concernant le suivi et l'enregistrement des filles qui y travaillent, y compris le suivi médical. Leur licence en dépend, et ayant cette fois si une responsabilité dans l’activité de prostitution qui s’y exerce, un client devrait même pouvoir se retourner contre l’établissement en cas de MST. Pas sûr que cela ai déjà eu lieu, mais enfin...

    Résultat, les bordels Néerlandais n’ont pas de descente de police comme les FKK pour contrôler l’activité des travailleuses indépendantes. Les filles qui y travaillent sont majoritairement Néerlandaises ou issues de l’immigration installée de longue date et sont mieux suivies médicalement. Les activités à risque comme la fellation nature, le baiser profond sont culturellement beaucoup moins répandues. Aussi, bien qu’il n’existe à ma connaissance aucune statistique sur le sujet, il semble donc beacoup plus sûr de fréquenter les bordels Néerlandais plutôt que les FKK Allemands.

    Il y a une donc une différence fondamentale entre le YY et les autres FKK, car c'est un bordel Néerlandais avant tout, même si le concept de FKK Allemands y est copié et qu'on y trouve plus de filles d'Europe de l'Est que dans les autres bordels Néerlandais.

    Je ne suis pas un expert, je peux me tromper sur certains détails, aussi ne retenez que l'esprit de mes propos.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité