Connexion
Youppie webcam confinement        

Discussion : Scandinavie : législation relative à la prostitution et au proxénétisme

  1. #


    Inscription
    avril 2007
    Localisation
    Belgique
    Messages
    416

    En Suède, la législation nouvelle sur la prostitution a éradiqué le crime sexuel organisé

    ... éradiqué = wiped out

    "Sweden's law enforcement has found that the prostitution legislation benefits them in dealing with all sex crimes, particularly in enabling them to virtually wipe out the organized crime element that plagues other countries where prostitution has been legalized or regulated."

    Reference:

    https://esnoticia.co/noticia-8790-sw...ed-this-before


  2. #


    XXX1 Guest

    Par défaut

    http://www.liberation.fr/monde/2012/...-autres_830084

    Extrait de l'article ci-dessus :
    Pays pionner en la matière, la Suède a interdit «l’achat de services sexuels» dès 1999 à travers la criminalisation des «consommateurs» de sexe. La règle est limpide : les prostituées sont des victimes et les clients des délinquants, pouvant encourir jusqu'à 6 mois d’emprisonnement. En 2010, un rapport d'évaluation affirmait que suite à cette loi la prostitution de rue avait diminué de moitié en 10 ans. Pourtant, la loi ne fait pas l’unanimité. Selon Morgane Merteuil, secrétaire générale du Syndicat du travail sexuel (Strass), ce bilan est erroné. «La loi en Suède n’a pas du tout diminué la prostitution mais seulement le prix des passes. La pénalisation des clients oblige les prostituées à se cacher, elles sont plus isolées et donc exercent leur travail dans un environnement plus dangereux».

    Malgré les critiques, ce modèle a fait des émules. L’Islande, l’Ecosse mais aussi la Norvège ont adopté des législations similaires, dix ans après la Suède. Là encore, les avis ne sont pas unanimement positifs. Le centre officiel d’aide aux prostituées d’Oslo, le Pro Sentret, a publié un rapport vendredi 22 juin qui jette le doute sur l’aspect bénéfique de telles mesures. Le rapport, intitulé «Les liaisons dangereuses», souligne notamment une détérioration de la situation des travailleuses du sexe dans la capitale norvégienne. Selon ce centre, la loi norvégienne aurait pour effet de favoriser la violence des clients, le commerce du sexe se déplaçant vers la clandestinité.



    Je me demande les raisons exactes de cette éventuelle future décision politique?
    Certainement que si cette loi est votée, certaines prostituées françaises iront à l'étranger. Là, les politiques les laisseront en pâture sous les lois de leur pays d'accueil. Ils seraient peut être mieux de les laisser travailler sur le territoire français et d'organiser cela au mieux pour les filles.

Connectez-vous pour lire les 45 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    5 637

    Scandinavie : législation relative à la prostitution et au proxénétisme

    La Suède victorieuse de la prostitution

    Courrier International, toujours apte à relayer les informations les plus miteuses et démago de la planète sous couvert d’un pseudo progressisme de pacotille et d’une répugnante fausse objectivité, nous apprend que le cas Suedois (prohibitioniste) est une réussite totale, et que le cas Allemand (reglementariste) est un echec tout aussi total. En effet, il y a moins de prostituées de rue en Suede qu’en Allemagne, CQFD… Bientôt un article relayé par Courrier International nous expliquera que le cas Chinois, où les filles sont envoyée en camps de rééducation, est une réussite, de même que le cas de l’ Arabie Saoudite, où les filles sont battues en plublic, puisque ce sont des initiatives efficaces contre la prostitution. Mais en quoi ces gens se permettent d’être contre une pratique sexuelle, de quoi se mellent ils ?
    A la fin des années 1990, pendant que l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas légalisaient la prostitution, la Suède choisissait la méthode ‘dure’ et décidait de punir les clients. Résultat : la Suède fait aujourd’hui figure de modèle - tout au moins en Europe du Nord, écrit le journal. “L’Allemagne compte environ 400 000 prostituées. La légalisation aurait dû freiner la discrimination dont elles font l’objet (…). Or, leur situation n’a pas connu de changement fondamental. Seul 1 % des prostituées bénéficie de l’assurance-chômage. Les Verts, fervents partisans de cette législation, se retrouvent aujourd’hui dans l’opposition, et la CDU n’aime pas cette mesure. Le vent a tourné (…). En comparaison, la Suède dénombre peu de prostituées. Une situation qui s’explique en partie par le changement de mentalités initié par le mouvement féministe suédois à la fin des années 1970 (…). Après l’introduction de la loi sur la criminalisation des clients, la prostitution a quasiment disparu des rues suédoises. Les effets de cette loi n’ont pas encore été évalués avec précision, mais ce n’est sans doute pas nécessaire. 80 % de la population suédoise s’y déclare favorable”.

    Source : www.iprostitution.org

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité