Connexion
Youppie webcam confinement    Votre pub ici - DE    

Discussion : Grenchen : Club Tropical

  1. #


    Inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Saint-Etienne
    Messages
    567

    Par défaut

    Après un tentative infructueuse au Kleopatra en ce début d'après-midi, nous décidions donc de tenter le Tropikal.

    Un peu pareil, peu de filles et pas des plus attrayantes ce soir (arrivée juste pour la fin du match de hockey - superbe victoire de la suisse !)

    Mon ami après maintes solicitations est allé avec Irina, une jeune roumaine de 22 ans. Je pense la plus jolie fille du club mais assez passive lors des ébats un peu déçu m'a t'il avoué.

    Pour ma part se fut ma régulière qui m'attendait au bar.
    Je crois lui avoir filé 230 balles et quelques boissons.

  2. #


    Inscription
    novembre 2009
    Messages
    1

    Par défaut

    Petite visite au Tropical en cette semaine dédié au froid dans nos régions.
    Ce club est en plein centre de Grenchen/Granges. C’est assez amusant de regarder les passants dans la rue entrain de se geler les miches alors qu’on est ici bien au chaud en charmantes compagnie.

    La Thekefrau (qui fait plus Theke que Frau) m’accueille. Elle parle un petit peu français. Elle me demande 60 francs, je les lui donne sans négocier, ce n’est pas le lieu pour ça.
    Elle m’attache un bracelet en papier, me remet un autre bracelet où pendouille une clé ainsi qu’un petit carton avec des numéros dessus. J’ai l’audace héroïque de lui demander où se trouvent les vestiaires, elle a la patience de me répondre.

    Changement rapide puis tour des lieux. J’adore, pleins d’escaliers, des recoins, trois bars, deux saunas, un hammam en panne, un billard gratuit, un jacuzzi qui fait des bulles. Arrivée vers 15 heures, une dizaine de filles présentes. 5 ou 6 sud-américaines et d’autres. Il y en aura bien une quinzaine quand je quitterai les lieux.
    Aussitôt arrivé une brésilienne m’agrippe, elle tient à me faire visiter les lieux. Elle me lâche pas, me fait contempler sa minette. Je lui demande poliment où se trouvent les saunas et les jacuzzis que j’ai très envie de tester. Elle m’emmène au sauna mais me dit que le jacuzzi est occupé et que de toute façon l’eau est froide. Elle a tenté un pari en espérant que je ne n’arriverai pas à trouver le jacuzzi, mais ma persévérance a payé, j’ai fini par le trouver. Là elle a compris qu’elle était grillée, ce n’est pas bien de mentir, elle s’en est allée.

    Retour au sauna. Une autre brésilienne tient à m’expliquer les différences entre les deux saunas. Elle vient cinq minutes avec moi. Elle me fait rire, elle se moque un peu des clients présents, elle est craquante. Je lui dis que je la retrouve dès que j’ai fini. Une fois bien chaud, je sors, sa copine me voit et lui dit « tu novio », elle fonce me rejoindre. Petit flottement, que faire ? Il ne faut pas lui laisser croire que la partie est gagnée. On discute un peu et je lui annonce que j’ai envie de faire un petit tour, je gagne du temps. Petite ballade dans le labyrinthe, je reviens la voir, elle n’est plus là… mince, elle a du croire qu’elle n’arriverait pas à ses fins. Comment vais-je la retrouver ? Je refais le tour du propriétaire et la trouve attablée, seule, goutant les spécialités culinaires du lieu. Je m’assieds à ses côtés, on discute bien une demi-heure pendant qu’elle se sustente.

    Elle s’appelle Natascha, est arrivée de Salvador de Bahia depuis 2 mois et repart chez elle, au chaud, en mars. Elle a 21 ans, environ 1m 60, des courbes superbes et des fesses, mais des fesses…
    Une fois ma belle bien nourrie, nous nous douchons ensemble, ce qui semble d’ailleurs courant ici. On est des enfants, on rigole sous la douche, elle me plaît vraiment. Une fois fini, elle sort se réchauffer dans le sauna, je l’accompagne. On se sèche mutuellement, puis trouvons une chambre à notre mesure. Elle me demande 140 francs. Je ne dis rien, au vu de ce qui s’annonce, ce ne sera pas cher payé. Je me contente de l’admirer, la toucher, la sentir.
    Bien 40 minutes plus tard de GFE/PSE intense, chemin inverse vers la douche, on s’amuse toujours autant. Puis je la paye. Puis je rêvasse. Puis je jacuzzise un peu. Puis je saunatise un peu. Puis je me dis qu’il vaut mieux partir sur une bonne note. Donc je pars, pour sans doute mieux revenir avant Mars voir Natascha ou une des autres brésiliennes qui semblaient toutes très joyeuses et charmeuses.

Connectez-vous pour lire les 17 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    5 655

    Par défaut Grenchen : Club Tropical

    Copie d'un message de richardherman (août 2006) :

    Tropical à Grenchen (entre Bern et Zürich) : www.tropi.ch


    Le Tropi est un excellent club également, mais d'ambiance un peu différente. L'inconvénient majeur par rapport au Zeus est qu'il n'y a pas de piscine, ni même de terrasse extérieure. Par contre il y a un billard gratuit. C'est sympa pour passer le temps entre deux pass. Il y a bien sur jacuzzi, trois bars, un buffet, et tous les aménagements qu'on peut attendre de ce genre de clubs. (photos sur www.tropi.ch)
    Comme pour tous les clubs, on paye le prix de l'entrée (65 CHF), puis on peut utiliser la totalité des installations, y compris le buffet et les boissons non alcoolisées.

    Pour les filles, il y a une majorité de brésiliennes. Quelques filles d'Europe de l'Est également, et une ou deux thaï seulement.

    A chaque fois que j'y suis allé, j'ai bien aimé l'ambiance assez conviviale qu'il y régnait, ça fait un peu plus famille qu'au Zeus, tant au niveau du lieu que des filles entre elles (solidarité brésilienne oblige) et avec les clients. Bien que pour moi, le Zeus reste la référence suisse.

    Au niveau des prix, dans le passé, le Tropi proposait plusieurs formules, dont une formule "illimitée", à 560 CHF. Un jour, lors d'une visite avec un pote, nous avons pris tous les renseignements à l'accueil et on nous a confirmé : "Oui oui oui, pour 560 CHF, vous pouvez utiliser toute les installations du Tropi, manger, boire, et monter autant de fois en chambre que vous voulez, avec autant de demoiselles que vous voulez, de l'ouverture jusqu'à la fermeture du club."
    Ni une ni deux, nous choisissons cette option qui paraît une aubaine les deux affamés que nous sommes. On s'était tapé 4h de route pour venir, autant dire qu'il fallait amortir le voyage. Nous resortons pour retirer 560 CHF au distributeur et payons à l'accueil.

    Une fois à l'intérieur, pas d'embrouille, il y avait une quinzaine de filles présentes, dont la moitié plutôt pas mal, une ou deux franchement mignonnes. Le deal fut respecté, nous n'avons pas été limités dans notre nombre de pass. Mais ce qu'ils n'avaient sûrement pas prévus, c'était de tomber sur des crevards comme mon pote et moi. Entre midi et minuit, nous nous sommes tapés 7 pass chacun, soit 14 au total, avec une dizaine de filles différentes (les meilleurs ont eu droit à une double ration). Certaines filles hallucinaient un peu. Super journée que nous ne sommes pas prêts oublier.
    Par contre, conséquence indirecte ou pas, deux semaines plus tard, le site du Tropi ne proposait plus la formule illimitée à 560 CHF. Aurions-nous abusé ? Y a-t-il eu un rapport avec notre passage ? On ne le saura jamais.
    Il semblerait qu'aujourd'hui, le club ne propose qu'un droit d'entrée à 65 CHF. Il faudrait alors ensuite négocier avec chaque demoiselle pour visiter les chambres. Les prix des prestations se négocient entre 100 et 200 CHF, un peu à la tête du client.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité