Connexion
Votre pub ici    Youppie webcam confinement    

Discussion : Amsterdam - Walletjes / Wallen (quartier rouge) : Historique du Red Light District

  1. #


    Inscription
    janvier 2009
    Localisation
    Paris
    Messages
    921

    Par défaut Livre sur le quartier rouge.

    Livre sur le quartier rouge d'Amsterdam sortie début 2013 :
    Les Demoiselles d'Amsterdam (jumelles et prostituées), de Martine et Louise Fokkens.

    Résumé :
    À 70 ans, si Louise a désormais raccroché ses bas et cuissardes, sa soeur Martine, elle, continue toujours d'officier. Véritables icônes du Quartier Rouge, elles détonnent dans l'environnement de jeunes pousses venues des quatre coins du globe. Dans ce récit, ces deux femmes de caractère, débordantes d'optimisme et de bonne humeur, racontent leur histoire, de leur arrivée sur le trottoir à leur décision de se mettre à leur compte. Elles nous livrent leurs interrogations sur leur vie de famille et témoignent de l'évolution de leurs conditions de travail depuis le début des années 1960, sans détour et toujours avec légèreté. Elles réussissent l'impossible : parler de prostitution, de violence parfois, sans jamais sombrer dans le sordide, mais avec sincérité et une bonne dose d'humour. Poussez la porte de leur maison de passe et découvrez l'envers du décor...

    Le mot de l'éditeur :
    Louise et Martine Fokkens sont néerlandaises et exercent le plus vieux métier du monde depuis un siècle à elles deux !
    Si depuis deux ans, Louise a raccroché ses bas et cuissardes, l’arthrite ayant mis à rude épreuve sa souplesse d’antan, sa soeur Martine, elle, poursuit toujours son activité. Véritables icônes du quartier rouge, elles détonnent dans l’environnement de jeunes pousses venues d’Europe de l’Est…
    Dans ce récit, elles nous racontent leur histoire – de leurs débuts sous l’emprise d’un proxénète à leur décision de travailler à leur propre compte –, nous livrent leurs interrogations sur leur vie de famille, témoignent de l’évolution de leurs conditions de travail depuis le début des années 1960, le tout mâtiné d’anecdotes pour le moins olé olé...
    Elles réussissent l’impossible : parler de prostitution, de violence parfois, sans jamais sombrer dans le sordide, mais avec humour et dérision.
    Louise et Martine Fokkens sont nées au début des années 1940 aux Pays-Bas. Jumelles et prostituées depuis l'âge de 20 ans, elles sont les héroïnes du documentaire Meet the Fokkens, qui retrace leur vie.

    http://livre.fnac.com/a5256660/Marti...es-d-Amsterdam

  2. #


    Inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    3 260

    Par défaut

    depuis mon post du 04.06.2008 ci-dessus je suis repassé au RLD d'A'dam.

    Effectivement ce bar qui de mon temps s'appelait bien "le boudoir" (un ami me l'ayant confirmé) s'appelle désormais le "bananen bar".

    D'après ce que tu nous en dit cela n'a plus rien à voir avec ce que j'ai connu.

Connectez-vous pour lire les 14 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    3 260

    Amsterdam - Walletjes / Wallen (quartier rouge) : Historique du Red Light District

    Farid747 m'a écrit ceci :


    Salut whynot,

    Je voulais rebondir sur ce que tu m'avais dit, ça m'a beaucoup surpris parceque des anciens m'ont raconté sur ignatzmice qu'ils aimaient bien le Red Light District d'Amsterdam avant dans les années 1990 parcequ'il était plus hollandais, plus authentique. De mémoire j'ai été avec beaucoup de hollandaises vers 2000-2001 et ça s'est très bien passé.

    Je dirais que c'est plus récemment que sont apparues les nombreuses "rip-off", les arnaqueuses, depuis que les hordes de touristes étrangers venus du monde entier affluent là-bas. Elles savent qu'il y a plein de touristes à pigeonner alors elles ont acquis cette mentalité "j'en fais le moins possible pour un max de thunes"


    Salut farid

    je pense que comme toujours les expériences divergent selon les gens.
    Pour moi le RLD d'Amsterdam (je parle ici du principal rld d'amsterdam c-à-d celui qui se trouve près de l'église dite « Oudekerk » et le long des 2 canaux) ressemblait à ceci :

    Entre 1975 et 1990 il n'y avait pas de filles de l'est. On trouvait des hollandaises à 90 pct et le reste était constitué de femmes noires d'origine Aruba (ex colonie néerlandaise au nord du Vénézuela). La moyenne d'age (35-45 ans) était nettement plus élevée qu'aujourd'hui avec comme toujours quelques exceptions. Les filles noires étaient effroyables. Beaucoup de filles blanches ou noires étaient clairement droguées à des produits divers.
    Il y avait quelques allemandes mais vraiment du genre canasson gras, pas du tout genre fkk !
    Le prix y a été incroyablement stable pendant plus de 15 ans à savoir 25 Florin (12 euro !!!) pour suck & fuck avec la cullotte enlevée mais pas le haut, et 50 florin pour la même chose mais la fille étant cette fois entièrement nue.
    La clientèle était bcp plus faite de "locaux" (bcp de filles avaient leur clientèle attitrée) et d' hommes d'affaire (comme moi) en ballade après le diner, que de touristes en vadrouille.

    En 1990 sont arrivées le premières filles de l'est et de mémoire ce sont les polonaises les premières arrivées, suivies par les hongroises, quelques Tchèques ou slovaques. Pas de roumaines pas de bulgares.
    Le prix a peu évolué avec leur arrivée sauf dans la "structure" puisque c'est devenu 25 fl pour fuck déshabillé (sans pipe) et 50 florins le F & S. Vers 1995 sont arrivées les russes et qques bulgares.
    Toutes ces filles étaient pour la plupart jeunes (20 ans)et belles et il y en avait pour tous les gouts. C'est là qu'a vraiment commencé malheureusement le boum touriste "sexuel" d'Amsterdam. Avant, les touristes venaient déjà en grand nombre mais c'était surtout pour acheter leur "merde" à fumer ou à se piquouzer.
    Subitement tout le monde a su qu'il y avait des flopées de filles jeunes et belles à 50 florin (23 euro) à A'dam et ce sont malheureusement les pires touristes qui sont arrivés les premiers à savoir les hooligans, la racaille de la pire espèce en provenance de l'angleterre : ivres comme des porcs, vomissant leur bière entre les passants, d'une inimaginable vulgarité, traitant les filles comme des sous-merdes, responsables de bagarres à tout bout de champ, etc... bref à éviter comme la peste. C'est à cette époque que j'ai découvert pour mon plus grand bonheur ce qui devait être mon rld favori : celui d'Alkmaar et ce n'est pas l'ami Farid747 qui me démentira.

    Vers la fin des années 90 certaines municipalité dont La Haye et Adam dans un souci d'honorabilité et soi disant pour empêcher l'installation de filles de « réseaux maffieux » dans leurs vitrines municipales, décrétèrent que seules les ressortissantes de l'UE pourraient venir tapiner chez eux : exit les russes, les pays baltes, les roumaines, les bulgares... heureusement récupérées ... par le rld d'alkmaar plus resplendissant que jamais grâce à cette migration. Sans parler du fait que comme alkmaar (et aussi Leeuwarden et Groningen) était une des rares villes des Pays Bas à ne pas rejeter les non-ressortissantes de l'UE, ces filles se tenaient particulièrement « à carreau » et donnaient le meilleur d'elle même à des clients reconnaissants comme moi.

    Depuis 2000 je ne suis pratiquement plus retourné au rld d'Adam sauf assez rapidement car j'y ai vu des filles de plus en plus « pro » et très « chrono » expédiant de façon désagréables les clients qui se croyaient au paradis du sexe. Les pauvres.

    Tout ceci est ce que j'ai vécu et dont je me souviens. D'autres que moi peuvent avoir une vision ou des souvenirs différent concernant ces 33 dernières années ! Ils sont les bienvenus pour raconter ici ce qu'ils ont vu pendant cette même période. On fera les "anciens combattants" en quelque sorte.

    a+

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité