Connexion
Votre pub ici    Youppie webcam confinement    

Discussion : Casablanca : boîtes de la Corniche

  1. #


    Inscription
    février 2018
    Messages
    239

    Par défaut

    Ca c'est un homme, un vrai !
    Bien joué gars.

    Citation Posté par bgstar44 Voir le message
    Elle a annoncé un petit 3000 pour démarrer, ce qui doit marcher avec quelques uns..

    On a fini pour moins de la moitié et nuit entière

  2. #


    Inscription
    janvier 2012
    Localisation
    Casablanca
    Messages
    215

    Par défaut

    Elle a annoncé un petit 3000 pour démarrer, ce qui doit marcher avec quelques uns..

    On a fini pour moins de la moitié et nuit entière

Connectez-vous pour lire les 121 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Messages
    5 637

    Par défaut Casablanca : boîtes de la Corniche

    J'étais à Casa il y a quelques jours.
    J'ai passé une nuit avec Fouzia rencontrée à la Calypso.

    Assez grande (+/- 1m75), cheveux ondulés noirs, +/- 25 ans, mince, poitrine B. Physiquement c'est pas une bombe, mais elle est mignonne dans son genre, sympathique et souriante.

    Elle était attablée avec trois amies. Comme je la regardais avec insistance, elle me sourit et me fait des petits signes. Je lui répond en l'invitant à ma table, ce qu'elle fait sans hésitation.
    Elle commande une vodka, moi un coca ... et nous entamons la discussion.
    Très vite, elle demande où je loge (c'est classique). Je lui explique que j'ai un appartement et lui laisse entendre que je séjourne au Maroc pour mon travail. A ses questions orientées je comprend qu'elle est déjà assez pro. Elle s'étonne de ne m'avoir encore jamais vu à la Calpypso, me propose assez rapidement de passer la nuit avec elle ... Nous nous mettons d'accord sur 1500 dirhams (150 euros). J'aurais probablement pu faire descendre ce prix en marchandant un peu, mais je n'en avais pas envie.
    Après quelques minutes nous partons donc.
    Elle avise un petit taxi rouge, monte derrière, et moi devant.
    Pendant tout le trajet, elle parle avec le chauffeur en arabe. C'est classique également. A mon avis ces gazelles connaissent tous les chauffeurs de taxi qui attendent sur le boulevard de la Corniche. Ils leur servent un peu de protecteurs, je crois.

    Arrivés à destination elle me presse pour s'engouffrer dans l'immeuble "Vite, vite, il ne faut pas que la police nous voit".
    A l'intérieur elle se détend et devient caline. Assis dans un divan nous buvons encore un verre et discutons un peu. Doucement je me rapproche d'elle, la prend dans mes bras, la caresse. Elle se laisse faire, approche sa bouche de la mienne, m'embrasse. Nos langues se mêlent, s'entremêlent ... c'est parti, mon kiki.

    Après quelques minutes elle me demande pour prendre une douche. Très bien j'apprécie les filles qui ont le souci de l'hygiène. Je lui propose de la prendre ensemble, mais ... elle est timide , me dit-elle et préfère s'enfermer seule dans la salle de bains . Ensuite c'est à mon tour.

    Quand je reviens, elle est déjà allongée sur le lit. Je découvre son corps, mince, jeune et beau ... et je passe de longues minutes à le caresser, le couvrir de baisers. Doucement je descend vers sa petite grotte d'amour. Elle frissonne, apprécie visiblement le traitement que je lui prodigue. Elle se laisse doigter mais me tient la main : elle a probablement peur que je sois trop brusque. Je l'entend gémir doucement ; elle ondule, ferme les yeux. Son visage exprime l'extase ... mais visiblement je ne l'ai pas amenée à la jouissance et elle se garde de la feindre.

    Ensuite c'est elle qui me gâte. Elle sait comment s'y prendre. Je vous passe les détails, mais croyez-moi, ses services sont étendus et de très bonne qualité (très bonne fellation non protégée et baise avec capote dans toutes les positions).
    Je précise pour Hai tek que je n'ai pas demandé si elle pratique l'anal .

    Après deux heures de galipettes, environ nous nous endormons côte à côte.

    Et quel bonheur, au matin, de se réveiller ainsi à côté d'une jeune gazelle, de la réveiller en la caressant et l'embrassant.

    Nous avons pris le petit déjeuner ensemble. Puis je lui ai expliqué que j'avais un rendez-vous professionnel. On s'est embrassé, je lui ai donné la somme promise ... elle m'a donné son numéro de tél. ... et elle est partie.

    Mais quelque chose me dit qu'on se reverra, Fouzia .

    Bilan financier de cette nuit d'amour : 1500 dirhams pour Fouzia, 40 dirhams pour la vodka et le coca, 70 dirhams pour le taxi et 20 dirhams pour les préservatifs. Soit 163 euros.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité