Connexion
Votre pub ici    Youppie webcam confinement    

Discussion : Rue de Budapest : prostitution de rue

  1. #


    Inscription
    juillet 2015
    Messages
    4

    Par défaut Mon ami, mon frère,

    Dany, Dany ... ! Oui, c'est une très Grande Dame de la prostitution parisienne. Elle en rappelle les grandes et riches heures. Le trottoir, la rue ...Restif, Carco ... Nous aussi. Quelle nostalgie ! Quand elle ne travaillera plus, c'est un monde qui disparaîtra. Qui osera l'évoquer franchement ? Personne. Seuls nos corps s'en souviendront.
    Quel plaisir, quelle joie, au sens spirituel, ne nous a-t-elle pas donnés ? Quel honneur de la payer, quelle récompense, quelle rédemption !Et elle, Elle...prenant notre argent comme on prélève une dîme !

    Dany, celle à qui on obéit sans qu'elle ordonne.

    Quant à Monique, elle aussi ... la Quicamp' avant la rue Blondel ...mais chut, Dany n'aimerait pas.

    I'am confessin the blues ...

  2. #


    Inscription
    octobre 2014
    Messages
    26

    Par défaut Glory of Love

    Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours appelé la grande dame blonde à lunettes vêtue de noir, qui monte au 12 de l’ancien Oxford Hôtel, « Madame Dany ».

    Même et y compris dans l’intimité de son studio, alors qu’elle me tutoie, je l’ai toujours vouvoyé ainsi : « Comment allez-vous, Madame Dany ? »… « Me permettez-vous, Madame Dany ? »… Oh, notez bien que ce n’est pas elle qui l’impose ni même qu’elle y tienne : c’est moi qui y tiens, ou plutôt c’est mon ressenti qui me conduit irrépressiblement à ce vouvoiement un peu obséquieux.

    Même en classico (suck and {f}uck) je la vouvoie, et ne me permets à aucun moment aucun geste qu’elle n’aurait au préalable augustement approuvé.

    Pour ma part, je ne suis pas « dominé » par Madame Dany, au sens classique de tenues en cuir ou vinyle, de cuissardes, de fouet et de gode-ceinture… Dany ne propose rien de cela !

    En revanche, cette Dame n’est pas complètement sans ressources dans le domaine évoqué par Solidarius : par exemple, c’est une experte de la torture des tétons, sans « instruments » autres que ses longs doigts et ses ongles redoutables. Les vrais amateurs peuvent s’y rendre les yeux fermés, ils ne seront pas déçus.

    Gouvernante de Maison close : voilà qui aurait pu, aurait dû, constituer un glorieux destin pour cette très grande Dame de la Prostitution parisienne, au même titre, bien que dans des registres différents, que « Madame Monique », du 28 Blondel, 5ème étage à droite au fond, qui poste le plus souvent sous le porche du 36 les mercredi et jeudi uniquement ; ou même encore, soyons fous, « Minouche », très bientôt 70 ans et toujours un Q de jeune fille, dans son camion Route de la Muette à Neuilly…. Mais je referme ma bouche et me tais aussitôt ! …car je sens des sourcils se froncer… Dany adore faire mine d’avoir horreur qu’on la trompe…. Méfiez-vous !

Connectez-vous pour lire les 87 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    août 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    296

    Rue de Budapest : prostitution de rue

    Au milieu des sex shop, il est possible de trouver des gagneuses dans cette rue en pente qui commence par une porte en forme de porche et ce termine sur une place permettant un acces sur le coté à la gare saint lazare.
    Les deux ou trois filles ne sont plus tres jeunes mais qui peut dire si en journée il n'y a pas des soldes à faire dans cette rue !

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité