Connexion
Babylon 500*134 Forum NRW    Samya big forum NRW    Youppie webcam confinement

Discussion : Les récits de vos visites au Samya

  1. #


    Inscription
    mars 2019
    Localisation
    Luxembourg
    Messages
    668

    Par défaut Visite du jeudi 22/07/2021

    Cela faisait longtemps que je voulais découvrir le Samya, j'avais même gagné une entrée à la tombola quelques jours avant le 1er confinement, pas de chance.

    J'arrive vers 15h30, il y a des places sur le parking et pas trop de monde à l'intérieur, le ratio est bon. Cette fois, je paie mes 50 € d'entrée. Je fais un tour rapide du club, tout en étages, comme le 6S, mais assez pauvre en installations (un seul sauna en fonction, pas de piscine, ni jacuzzi, hammam fermé). Un club globalement assez petit, comparé au 6S, au Vénus, Paradise, Prime, etc.

    La musique au bar est à un niveau sonore correct, le répertoire est du style disco vintage durant l'après-midi, puis plus actuel en soirée.

    Je fais donc un scan des filles présentes, il y en a pour tous les goûts, certaines très jolies (selon mes critères), d'autres plus en chair. Je ne saurais dire combien de filles sont présentes (20-30 ?).

    J'identifie rapidement une petite brune skinny dans un recoin et me dirige vers elle : elle dit s'appeler Aura (diminutif d'Aurelia). Très belle chambre.

    Je vais ensuite faire un tour au sauna, puis me désaltérer, non sans me faire alpaguer par une certaine Alessia, assez jolie mais il y a mieux. Je lui dis "peut-être plus tard".

    Et c'est alors que j'aperçois la sublime Amira, qui est libre, je n'hésite pas. C'est un vrai canon. Très belle chambre également.

    Il est 19h30, temps d'aller se sustenter. Je ne dois pas être difficile avec la bouffe, car bien que les commentaires soient souvent négatifs, je trouve ça très bien, avec du choix. D'ailleurs, après une première assiette de poulet au riz, j'ai encore faim et je m'enfile un Kebab-frites. Là, je suis calé.

    Je passe ensuite 2h à flâner et à profiter des salons de jardin sur la terrasse à l'étage, en fin de journée la température est idéale, la musique lounge à mon goût, et en sirotant un whisky-coca, je savoure simplement ces moments précieux. J'ai fait 2 belles chambres, je ne souhaite pas en rajouter, sachant que j'ai encore 2 jours prévus dans la région, je reste donc modéré.

    Je reviendrai avec plaisir au Samya si l'occasion se présente, mais c'est quand même loin de chez moi avec des routes pas géniales. Et il manque vraiment un jacuzzi, franchement...

  2. #


    Inscription
    mai 2014
    Messages
    819

    Par défaut Juillet : Virées multiples...

    Enfin, quand je dis virées multiples, c’est une manière de parler, puisque chaque fois que j’y vais, j’y croise régulièrement (et avec plaisir) quelques camarades belges qui me semblent eux avoir élu la place comme résidence secondaire. En comparaison, je reste un touriste.
    Entre ma 1ère visite début juillet, et ma dernière le weekend dernier, je garde du Samya des souvenirs très positifs, même si j’ai pu noter entre temps quelques évolutions (pas forcément en bien malheureusement). Le staff est toujours sympa et accueillant, ça ça n’a pas changé, la nourriture entre kebab, frites, riz, poulet, ratatouille, remplit bien l’estomac comme d’habitude La seule différence par rapport à avant c’est que l’on se fait dorénavant servir. Un moment de solitude tout de même lors de mon 1er jour, à l’ouverture, où j’ai galéré pour demander une omelette nature en guise de petit déjeuner, la serveuse ne parlant qu’allemand et insistant pour me proposer plein d’accompagnements aux consonances bien barbares et peu ragoutantes.
    Ce qui a également changé, outre le fait qu’il faut se déplacer masqué à l’intérieur, c’est le bon renouvellement de la line-up.

    Au cours de ma 1ère visite, en soirée, restrictions Covid oblige, les filles n’avaient plus le droit de danser sur le podium, et du coup, fini le concours de décibels et des morceaux de musique qui durent 30 minutes, avec ronde autour du podium, torchon agité et tout le truc. Là, on se serait cru dans un club « normal ». Pour mon dernier soir, sans que ce soit toujours aussi assourdissant que la période précovid, musique un peu plus forte, et éclairage très faible lorsque le money-time de 22 heures a commencé. Conséquence, moins facile pour repérer les filles de son choix, qui tournaient très bien en plus. Le social time devenant de facto plus difficile vu les watts qui couvraient les voix. Comme il y avait beaucoup plus de clients (ou plus de vaccinés selon l’interprétation), pas si facile de trouver une place pour poser son cul. Toujours lors de ma dernière visite,il fallait composer avec le temps d’attente pour avoir les clés et aller en chambre, ce qui n’était pas le cas début juillet. Il vaut mieux quand on en a la possibilité, venir en journée, surtout le samedi, car ce sont plus ou moins les mêmes filles, qui plus est, encore toutes fraîches.

    Cela dit, ça reste des détails, parce qu’en ce qui nous intéresse tous : il y a un large choix d’oursonnes, un bon mix entre anciennes et nouvelles. Qualité de la line-up pas trop mal avec certaines filles qui sortent physiquement du lot, comme Amira, une grande plante au physique de mannequin, ou Jolie en provenance directe du Globe, voire Felicia au physique également très attrayant. De fait, difficile de ne pas trouver son bonheur dans cette forêt d’amazones dont l’âge moyen a quelque peu rajeuni par rapport à la période d’avant Covid. Surtout si on compare au 6S. Quant aux services, prix et compagnie, on reste dans les tarifs attendus, pas de mauvaise surprise, rien à voir avec ce que j’entends sur les clubs de la Sarre ou bien le Sharks. Bien sûr, je l’ai surtout remarqué lors de ma dernière virée, alors peut-être que la « rumeur » commence à se répandre de plus en plus vite partout dans les clubs allemands, mais certaines filles tentent désormais de proposer directement des sessions de 1 heure, ou des extras qui ne devraient pas l’être, sans insister pour autant, jouant le jeu une fois le deal validé et la séance entamée. Ouf, il y a encore de l’espoir en Allemagne.
    Alors, il y a le retour des nanas, la reprise des clubs, mais également le rythme de l’ourson à retrouver et après une année de régime canapé, soirées Netflix et autres livraison malbouffe du type Uber Eats, force est d’avouer que j’ai encore du mal à retrouver le rythme d’un passé pas si lointain, manquant d’entrainement, avec un gros coup de barre en soirée. Il y a bien la salle de repos du sous-sol, mais ça ronfle à réveiller les morts !

    Au final, forcément, je valide, je m’attache de plus en plus à ce club très sympathique, où tout le monde parle avec tout le monde, mais après ces quelques infidélités à la Hesse, ça va me faire tout drôle de retourner à mon salon de thé historique qu’est le Sharks.

Connectez-vous pour lire les 1708 autres messages sur le sujet


  1. #


    Inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Far East of Eden
    Messages
    3 814

    Les récits de vos visites au Samya

    Copie d'un message de Ostal2 (novembre 2005)

    Je suis allé au Samya Vendredi dernier dans l’après midi. C’était ma première visite de FKK. Evidemment, j’ai trouvé ça génial comme concept !
    Le Samya est facilement accessible par les transports en commun à partir du centre ville pour ceux qui n’ont pas de voiture (20 minutes de tram + 10 minutes de marche).
    L’endroit est très clean avec une partie dédiée à la détente en sous sol (massage, hamman, sauna…), un bar où sont présentes les filles et les chambres à l’étage. Il y avait une dizaine d’hommes, tous allemands et une bonne quinzaine de filles de l’est. Ambiance très bonne et relax, les hommes passant plus de temps à discuter qu’autre chose, comme l’a déploré une des filles avec qui j’ai discuté.
    Les filles ne poussent pas à la consommation et même une discussion avec elle n’engage pas forcément à poursuivre.
    Je suis resté trois heures et suis monté avec deux filles différentes. Pour une demie heure, le tarif est de 50 euros et la prestation inclus bien les services décrits sur le site (baisers, fell sans, cuni, plusieurs positions).
    Ma première rencontre avec Vanessa, slovaque ne parlant pas l’anglais et sans photo sur le site. Fille très chaude et excitante avec qui je suis resté trois bon quart d’heure. Deuxième rencontre avec Nikki, une ukrainienne fort intelligente à l’anglais parfaite. Plus froide dans le rapport mais bon social time au bar.
    J’ai nettement préféré le Samya au Sudbad que j’ai visité le soir même (voir mon autre revue sur le fil concerné).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Règles de confidentialité